Dissolution des conseillers communaux : ‘’ il y a un agenda caché que nous voyons venir petit à petit ‘’ Sidya Touré 

Le président de l’union des forces républicaine (UFR)  était l’invité de l’émission Mirador de la radio FIM FM ce mardi, 6 septembre 2022. Dans cette émission de grande écoute, Sidya Touré  dit entre surpris du déploiement enregistré pour la célébration du premier anniversaire de la prise du pouvoir par le CNRD.

Au dire de Sidya Touré,  l’essentiel devrait se trouver sur le combat pour le retour à l’ordre constitutionnel « Le fait qu’une transition célèbre un anniversaire me parait assez anachronique. Comme son nom l’indique, une transition, c’est quelque chose qui passe. Mais quand vous voyez tout ce qui a été déployé hier, avec des photos qui sont affichées partout, même au palais du peuple, ça vous donne des inquiétudes. Ça nous donne à réfléchir sur ce qui se passe. Vraiment, j’ai été très surpris. Pour nous, ceci devrait correspondre à la période où on avait pris de l’avancée dans le cadre des discussions et dialogues structurés qui aboutiront à des élections. C’est la seule chose qui vaille la peine. Je n’ai pas entendu parler de ça »,  a déclaré l’ancien Premier ministre.

Depuis Abidjan, le président de l’Union des forces républicaines (UFR) s’est aussi exprimé sur la vague de dissolution de conseillers communaux à travers le pays. Pour lui « il y a un agenda caché » derrière cette vague de dissolution. « Deux mois après l’arrivée du CNRD, on a enlevé le maire de mon village. A l’époque, je croyais que c’était le préfet. Après, je me suis rendu compte que ça vient de là-haut. A Conakry, je suis le seul parti dont on a enlevé le maire. Les autres sont encore en place. Tout cela ne sert strictement à rien. On a besoin des mairies, c’est une gestion locale. C’est très important. Les localités sont là, elles veulent avoir des responsables auxquels elles s’adressent pour leurs problèmes dans un pays où vous n’avez pas de routes, vous n’avez pas d’électricité, où vous n’avez pas de communication correcte avec ces gens. Leurs seuls responsables qu’ils ont en face d’eux, ce sont ces structures. Vous les enlever, vous mettez des délégations spéciales », a indiqué Sidya Touré.

À lire aussi: Dissolution de plusieurs conseils communaux dont Kouroussa pour détournement des ressources de la collectivité

Plus loin, l’ancien premier ministre de souligner : « La délégation spéciale ne représente personne, à moins que ce ne soit pour envoyer les gens du CNOSCG et tout ça, et préparer des futures élections dans ce cadre-là. Mais, cela ne peut pas fonctionner. On se trompe les uns, les autres. Nous pensons que nous avançons vers les élections mais il y a un agenda caché que nous voyons venir petit à petit, à avoir un candidat CNRD pour la présidentielle. C’est clair », a laissé entendre l’ancien premier ministre Sidya Touré

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus