Réforme de la CRIEF : voici ce que Charles Wright veut changer…

http://Actuguinee.org / Selon plusieurs observateurs de la chaîne judiciaire en Guinée, la Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières (CRIEF), doit être reformée et les ressources humaines renforcée. Une évidence du point de vue du cadre organique de la cour, à en croire le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme

Pour Charles Wright, il faut permettre à la CRIEF d’avoir un double degré de juridiction, c’est-à-dire un procureur spécial et un parquet national.

« Quand vous prenez le cadre organique de la CRIEF aujourd’hui, il y’a un procureur spécial qui intervient en premier degré mais aussi en appel c’est le même parquet qui intervient. C’est-à-dire, si vous prenez par analogie, si c’est la juridiction de droit commun, si le parquet d’instance relève appel, c’est le parquet général soit de la cour d’appel de Conakry ou de Kankan qui va représenter le ministère public au second degré. Mais aujourd’hui à la CRIEF, c’est le même parquet spécial qui est au niveau du premier degré et au sein même des différentes chambres c’est-à-dire au seconde degré c’est le même parquet spécial. Il faut quand même revoir cela », explique le Garde des sceaux Alphonse Charles Wright dans l’émission Mirador de Fim Fm

Mbella Diallo pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus