Assaut du Palais Sekhoutouréya : les révélations de Michel Lamah, l’homme qui a capturé Alpha Condé

http://Actuguinee.org / Ce lundi 5 septembre 2022, fait un an jour pour jour depuis que le palais Sekhoutouréya a était pris d’assaut par les éléments des Forces spéciales à la tête le Colonel Mamadi Doumbouya. Une opération qui a conduit à la capture du président Alpha Condé mettant fin à sa règne.

Parmi ceux qui ont mené cette opération au palais présidentiel, figure en bonne place l’homme à l’accoutrement ‘´fétichiste’´ Michel Lamah. Il a été celui qui a capturé Alpha Condé retranché dans son bureau.

Dans un entretien diffusé ce lundi 5 septembre dans l’émission les Grandes Gueules, Michel Lamah a expliqué le déroulement de l’assaut et comment il a mis main sur le président Alpha Condé.

« Ce n’est pas moi qui ai piloté le coup mais c’est moi qui ai mis main sur l’ex-président, Alpha Condé. Quand j’ai entendu les tirs, moi j’étais déjà à notre base au palais du peuple. J’étais en position de relève. Le 5 septembre, j’ai entendu les tirs au niveau du pont du 8 novembre. J’étais obligé d’alerter mes éléments. Du coup, il y a eu des tirs, moi aussi j’ai répondu aux tirs. J’ai reçu un appel de mon chef, me disant de prendre le blindé. On a un véhicule blindé que j’ai pris et j’ai pris le devant. J’ai piloté le blindé jusqu’à ce que j’ai cassé toutes les portes du palais Sékhoutouréya. On est rentré au palais Sékhoutouréya, il y avait tellement de tirs. Moi je ne pouvais pas m’arrêter, je ne faisais que casser les portes pour donner la rentrée à mes camarades.

À lire aussi : Derniers Jours D’Alpha Condé Au Pouvoir : Les Confidences D’un Membre Influent Du RPG, « Il M’a Dit, L’erreur Que J’ai Eue À Commettre De Toute Ma Présidence… »

Et après avoir fini de casser les portes, je me suis dirigé avec mon équipe de 5 éléments et on on a essayé de rejoindre le palais. On est monté à l’escalier jusqu’à ce qu’on a mis main sur le président. On l’a traité avec bonté, moi je lui ai dit que je suis venu pour l’arrêter parce que les Guinéens souffrent beaucoup et que les choses sont dures en Guinée. Et que ce n’est pas pour lui faire du mal. On l’a envoyé là où on devait l’envoyer. Et j’ai toujours rendu compte à mon chef hiérarchique. Et j’ai suivi les instructions de mon chef. C’est pourquoi nous sommes là où nous sommes aujourd’hui. Quand nous sommes entrés, il n’était pas dans la chambre parce que le lit était vide. On a même vérifié en bas du lit, il n’y était pas. C’est après avoir fouillé que je l’ai trouvé dans son bureau. Après avoir cassé la porte de son bureau, on a vérifié on a trouvé qu’il était un peu caché », a-t-révélé.

Par ailleurs, traité de malade après le coup d’État, Michel Lamah a fait savoir qu’il va bien et a des bons rapports avec le chef de la junte. « Je suis en bonne santé et je suis avec ma famille. Je travaille correctement avec le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya (…) Je suis mon chemin, je suis mon destin. C’est Dieu qui m’a envoyé et j’ai fait la mission que Dieu m’a confiée », dit-il.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus