Interdiction des manifestations : Khalifa Gassama Diaby tranche, « Juridiquement ce n’est pas défendable et politiquement, c’est contre productif » 

http://Actuguinee.org / Depuis l’avènement du CNRD au pouvoir, les manifestations de rue ont été systématiquement interdites en Guinée. Une décision que plusieurs observateurs et pro démocrates n’approuvent pas pour la survie de la démocratie en Guinée.

C’est le cas de l’ancien ministre de la Citoyenneté et des Droits de l’Homme, Khalifa Gassama Diaby. Il fait savoir que cette interdiction générale et systématique des manifestations est injustifiable et indéfendable.

« On ne peut pas, à moins qu’on nous dise qu’on est plus dans une logique démocratique. A moins qu’on nous dise, qu’on ne veut plus respecter la charte de la transition, puisque c’est elle qui nous sert de constitution actuellement. On ne peut pas accepter, on ne peut pas justifier qu’on interdise de façon systématique, générale et absolue les manifestations. Ce n’est pas défendable. Juridiquement ce n’est pas défendable et politiquement, c’est contre productif. Donc, de ce point de vue-là, les choses sont claires. On ne peut pas accepter de retirer aux citoyens la liberté de pouvoir dire, nous ne sommes pas d’accord et même la liberté de dire, nous sommes d’accord. Cette liberté, elle est essentielle pour la démocratie. La liberté d’opinion et de leur expression est essentielle dans la démocratie. On ne peut pas accepter que cela soit posée et qu’on dise que les manifestations sont interdites », tranche l’ancien ministre Khalifa Gassama Diaby.

Mbella Diallo pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus