Symposium de Lounseny Camara : son grand frère révèle ses derniers mots et charge Aly Touré Procureur de la CRIEF 

http://Actuguinee.org / Décédé le samedi passé en détention, la famille et anciens collaborateurs de l’ancien président de la CENI, Lounseny Camara lui ont rendu un dernier hommage ce mercredi 24 août 2022 à la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

A l’occasion de ce symposium à l’honneur de l’ancien député du RPG arc-en-ciel, son grand frère Ansoumane a révélé les derniers mots qu’il a échangé avec son défunt frère. « Permettez-moi de commencer mon allocution par cette courte conversation qui constitue le tout dernier message de mon confident ici couché à jamais. A l’état agonissant, tu m’as fixé en ouvrant le dialogue : « Frère, me disais-tu, oui, répondis-je. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? me lançais-tu comme défis. Non, tu n’as rien fait. Sois fort, et très fort ajoutais-je. D’accord frère. Je suis très fort ». Ce fût ta dernière parole dans ce monde terrestre », témoigne Ansoumane Camara.

Pour Ansoumane Camara, son frère est mort en détention sans savoir les véritables raisons de son arrestation. « La famille Camara et moi-même, refusons de croire que c’est à cause de vingt millions de francs guinéens tu as été victime de tels acharnements du procureur spécial Aly Touré au point de coûter la vie. Si c’est le cas, que la CRIEF nous confirme et nous rembourserons avant de l’enterrer. Au cas contraire, dites-nous le montant réel que vous reprochez à mon frère. C’est le corps d’un musulman pratiquant qui mérite une garantie de remboursement des dettes avant son inhumation. Quel que soit le montant, dites-nous sans hésitation. Nous paierons pour le repos paisible de son âme… », a laissé entendre Ansoumane Camara

Il faut noter que Lounsény Camara, l’ancien ministre et ancien président de la CENI sera inhumé ce vendredi à Macenta sa ville natale.

Mbella Diallo pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus