La veuve de Lounceny Camara fait des révélations : « l’État a refusé 3 fois la demande d’évacuation de mon mari »

C’est à la fois tristesse et colère qui se lisaient dans la famille de Louncény Camara à Tombolia, ancien ministre et ancien président de la Ceni décédé le samedi 20 août derniers en détention à l’hôpital Ignace Deen de Conakry après une crise d’AVC.

Devant les médias, son épouse Djénabou Condé, a fait savoir que la famille a effectué à 3 reprises la demande d’évacuation de son mari et qui a été rejetée par l’État. « Moi-même, j’étais à l’hôpital avant hier. Hier, son fils m’a appelé pour me dire qu’il a fait un AVC et ils ont fait les analyses. C’est ainsi qu’à 19 h, j’ai été appelée par le médecin pour me dire qu’il était dans un état critique et vers 20 h, il a rendu l’âme. Depuis trois mois, il était souffrant et malgré les démarches de la famille, à trois reprises la demande d’évacuation de mon mari a été rejetée, l’Etat n’a pas accepté. On a même fait 3 demandes de mise en liberté provisoire, ils n’ont pas accepté non plus. Finalement, mon mari est mort », a expliqué la veuve Djenabou Condé sous une forte émotion déploré ce dimanche 21 août

L’ancien ministre de l’urbanisme et de l’habitat, Lonceny Camara, était détenu depuis le 28 avril 2022 dans une affaire de détournements de fonds présumés.

Le défunt a occupé de hautes fonctions ministérielles du pays notamment ministre du tourisme et de l’hôtellerie, ministre des pêches, ministre de l’habitat et de l’urbanisme, ancien président de la CENI, ancien député de la 9e législature.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus