La méthode Goïta : Le populisme à la malienne ! ( Par Touraman de Lonceny)

http://Actuguinee.org / Avec l’actualité brûlante du Mali, il convient de s’attarder sur la méthode Assimi Goïta.
Ils l’appellent propagande, tantôt populisme, tantôt ils disent que c’est ridicule les décisions des autorités maliennes, ce écrit c’est pour eux.

C’est du populisme ? Les autorités maliennes ont diversifié leurs partenaires, acheté des hélicoptères, des armes, des blindés, des radars et commandé encore d’autres armements pour leurs FAMAs. Ils ont renforcé la coopération avec la Russie malgré l’opposition de la France et cela en toute Souveraineté.

C’est du populisme ? Et pourtant la France a été chassé du Mali, ce que n’ose faire aucun dirigeant acquis à la cause de l’impérialisme qu’à la cause de son pays. Barkhane dehors, Takuba ( Europe ) dehors, ambassadeur de France tous dehors. C’est le Mali qui l’a fait en toute sérénité et Souveraineté.

C’est du populisme ? Le représentant Spécial de la CEDEAO a été prié de quitter le Mali en 72 heures pour s’être mêlé des choses en dehors de son ordre de mission.

C’est du populisme ? L’Espagne a tenté une menace, elle a été mise aux pas avec sérieux et respect.

C’est du populisme ? « Le Mali ne tiendra pas 2 semaines sous les sanctions de la CEDEAO et l’Uemoa ». Et pourtant le Mali a résisté 6 mois et la honte de cette institution sous régionale pantin de la France a conduit au rétablissement des relations avec le pays et à la levée des sanctions iniques et criminels de certains voisins, sauf la Guinée.

C’est du populisme ? Désormais la Minusma est priée de se plier aux exigences de la souveraineté du Mali sinon c’est dehors comme Barkhane, Takouba et vive la dignité et la liberté. Le jour où le Mali dira Minusma dehors, c’est Minusma dehors et avec la manière comme pour Barkhane et les autres avant.

« C’est du populisme, sinon l’armée malienne ne monte pas en puissance ». Et pourtant c’est l’ONU même à travers son expert Alioune Tine, qui confirme que sur ce plan 13% des déplacés internes sur 400 000 soit plus de 50 000 déplacés internes après deux mois d’actions et de vérification sur le terrain, qui ont rejoint les localités libérées par l’armée malienne.

Ce genre de populisme, doit être soutenu avec la dernière énergie.
N’en déplaise aux ennemis de la dignité du peuple africain, de la liberté du continent, de la souveraineté d’une nation fière.
Bon dimanche.

Touraman de Lonceny pour http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus