Conakry, ville salle : le chef de la junte déploie tous les Ministres sur le terrain pour « ramasser » les ordures. 

http://Actuguinee.org / Le Président de la transition le Colonel Mamadi Doumbouya a interrompu ce jeudi 14 juillet 2022 le conseil traditionnel des ministres et a déployé tous les membres du Gouvernement dans chaque communes pour assainir la capitale.

C’est le cas de la commune de Ratoma où nous avons marché sur les pas de l’équipe ministérielle qui a été choisie pour rendre propre les grandes routes de cette commune. L’équipe est composée du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan ; Ministre du Budget ; Ministre du Travail et de la Fonction Publique ; Ministre de l’Environnement et du Développement Durable ; Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et le Maire de la commune de Ratoma chargés de coordonner cette première journée d’assainissement ont sillonnés les quartiers Dar-es-Salam où est située la grande décharge d’ordures jusqu’à la Cité Enco 5 en passant par Koloma, Cosa et Simbaya. Après le constat fait
sur les points de regroupement sauvage des ordures, Dr Lanciné Condé a fait savoir que la mission est toute simple « on a tous observé ces jours-ci que les ordures se sont entachées pour différentes raisons. Ces raisons sont en train
d’être traitées mais l’accumulation fait que y’a besoin de renfort, besoin de mains d’œuvre supplémentaires. Donc nous avons pris la journée d’aujourd’hui , 5 départements par 5 départements affectés à une commune, (…) Nous sommes arrivés pour nous assurer que les points bloquants soient levés et que l’accumulation
qui s’est constituée soit enlevée afin que le mécanisme qui va être mis en place, puisse être efficace pour prendre les ordures de façon fluide », explique le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

Pour Dr Lanciné Condé, l’accumulation des ordures de tout genre au même endroit rend le traitement difficile « lorsque que c’est collecté et accumulé au même endroit, nous avons du mal à transporter. De toute façon, notre méthode de transporter n’est pas bonne. Nous mettons toutes les ordures ensemble qui comprend les ordures venant de la cuisine, du nettoyage et même des sels. Ça rend le traitement assez difficile. L’idée est que dans l’accumulation des ordures qu’on est un traitement différencier pour permettre aux gens qui vont travailler derrière d’avoir à mettre en place un mécanisme de recyclage, c’est ce qu’on n’arrive pas à faire actuellement et qu’il n’y a pas de circularité dans le traitement » a-t-il expliqué.

Il faut dire que ces derniers jours, les tas d’ordures jonchent les rues et les caniveaux de Conakry. L

Ben Bella pour Actuguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus