Guinée : Des armes et autres objets volés dans le magasin du Tribunal de première Instance de Mamou (Procureur)

http://Actuguinee.org / Depuis hier, plusieurs citoyens relataient des rumeurs sur un cas de vol d’armes et beaucoup d’objets dans le magasin scellé du tribunal de première instance de Mamou.

Pour confirmer cette information, le procureur dudit tribunal a convié ce mercredi matin, les journalistes de la ville de Mamou à un point de presse.

Dans sa communication, Souleymane Kouyaté a effectivement confirmé le vol mais s’est montré prudent quant au nombre d’objets emportés par les voleurs.

C’est un procureur serein que nous avons rencontré dans son bureau situé en pleine ville de Mamou dans la cour du TPI. L’homme de droit a souligné que beaucoup d’objets ont été emportés. De même, il ajoute que les enquêtes sont ouvertes.  « Nous avions constaté hier qu’il ya eu vol dans nos magasins de scellé et plusieurs objets ont été emportés. Nous sommes en train d’évaluer qu’est-ce qui a été pris afin que nous soyons au même niveau d’information. Une enquête aussi est ouverte contre les agents de garde et contre même certaines personnes, qui feront objet de communication très prochainement》, confie Souleymane Kouyaté procureur près le TPI de Mamou.

A l’en croire, des armes et autres objets ont été emportés. Mais l’huissier est déjà instruit pour inventorier le tout, avant toute précision sur le nombre. 《Pour le moment, nous ne pouvons pas vous donner la liste des objets qui ont été dérobés. C’est un magasin, les objets qui sont gardés c’est pour des années. Donc l’huissier est en train d’inventorier et les enquêteurs vont nous donner bien sûr les objets qui ont été pris » souligne le procureur près le TPI de Mamou.

Avec ce vol, plusieurs citoyens s’inquiètent du grand banditisme que la ville pourrait connaitre si et seulement si ces voleurs se servent de ces armes.

De Mamou, Jacques Kamano pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus