Commission adhoc de rédaction de la nouvelle constitution : la Synergie des femmes pour la paix plaide pour sa recomposition (déclaration)

Suite à la publication d’arrêtés du président du CNT instituant et nommant des cadres au sein d’une commission adhoc chargée de l’élaboration de l’avant-projet de la nouvelle constitution, la Synergie des Femmes pour la Paix, parlant au nom des femmes de Guinée voudrait tout d’abord chaleureusement salué cet effort louable qui s’inscrit dans le cadre de la bonne conduite de la transition et favoriser un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

La SYNERGIE DES FEMMES POUR LA PAIX témoigne son respect et sa courtoisie pour les membres de la commission qui elle le sait sont désignés pour leur compétence et intégrité.

Mais la SYNERGIE DES FEMMES POUR LA PAIX rappelle que l’élaboration de la nouvelle constitution est l’une des missions phares que la charte de la transition assigne au CNT.

La SYNERGIE DES FEMMES POUR LA PAIX souhaite rappeler également que la question constitutionnelle est une question multisectorielle et pluridisciplinaire.

Voilà pourquoi elle plaide pour une recomposition qui respecterait les critères de parité.

Pour que l’avis des femmes puissent être de mieux en mieux pris en compte dans la future nouvelle constitution.

Hadja Mariama ARIBOT

Présidente de la SYNERGIE DES FEMMES POUR LA PAIX

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus