Japon : l’ex-Premier ministre Shinzo Abe est décédé à l’âge de 67 ans, après une attaque par balle

L’ex-Premier ministre japonais, âgé de 67 ans, a été visé alors qu’il prononçait un discours en plein air, pour la campagne des élections sénatoriales qui se tiennent dimanche. Le tireur a été immédiatement arrêté.

Deux tirs ont été entendus et Shinzo Abe s’est effondré, ensanglanté. L’ancien Premier ministre japonais, âgé de 67 ans, a été visé vendredi alors qu’il prononçait un discours en plein air à Nara, près de Kyoto, vers 11h30 locales. Il a été déclaré mort en fin de matinée.

Dans une déclaration à la presse plus de trois heures après les faits, l’actuel Premier ministre, Fumio Kishida, avait indiqué que son prédécesseur se trouvait dans un état critique. «Les médecins font actuellement tout ce qu’ils peuvent», avait-il déclaré, dénonçant un «acte haineux» et «barbare», et indiquant «prier pour la survie» de Shinzo Abe.

Figure du Parti libéral démocrate (PLD), chef de l’exécutif de 2006 à 2007 puis de 2012 à 2020, Shinzo Abe prononçait un discours de campagne électorale pour les sénatoriales qui se tiennent dimanche.

Les services de secours ont confirmé peu après qu’il était encore conscient et répondait aux questions au moment où il a été pris en charge mais, il est ensuite tombé en état d’arrêt cardiorespiratoire, un terme utilisé au Japon indiquant l’absence de signe de vie, et précédant généralement un certificat de décès officiel.

Actuguinée.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus