Guinée : 220 conteneurs de faux médicaments saisis par la brigade anti criminalité au port de Conakry

http://Actuguinee.org / 220 conteneurs de faux médicaments pharmaceutiques ont été saisis par les services de la Brigade anti criminalité (BAC).  

Ce sont entre autres des produits contre le paludisme et des antibiotiques. Ces conteneurs ont été présentés, à la presse, ce jeudi 07 juillet, au port de Conakry, en présence des cadres du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, de la justice ainsi que des représentants du CNRD.

Selon le chef Service de la Police Technique et Scientifique de la gendarmerie nationale, ces produits appartiennent aux importateurs non agréés et qu’après analyses, ces médicaments sont tous impropres à la consommation.

Prenant la parole, le procureur de la CRIEF, rassure que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour interpeller les responsables « Les enquêteurs ont professionnellement travaillé et tous les conteneurs ont été minutieusement fouillés et analysés. Il y a deux catégories comme vient de le dire le chef des enquêteurs. Des importateurs agréés et ceux non agréés. L’analyse des produits contenant dans ces différents conteneurs a révélé qu’il y a plusieurs produits pharmaceutiques qui sont impropres à la consommation. Nous avons reçu ces résultats et dès que nous les avons reçus, nous avons donné des instructions aux OPJ à l’effet d’interpeler tous ceux-là qui étaient liés à l’importation de ces conteneurs et qui n’ont pas d’autorisation d’importer ces produits là en Guinée»  a expliqué Aly Touré

procureur de la crief Aly Touré

A en croire Aly Touré, 18 personnes sont déjà interpellées et les investigations se poursuivent. « A l’heure où je vous parle, 18 personnes liées à ces conteneurs ont été déférées à notre Parquet pour les faits d’exercice illégal de la pharmacie, d’usurpation de titre et de mise en danger de la personne autrui et d’administration de substances nuisibles à la santé. Ce sont des infractions très graves à la loi pénale qui sont contenues dans la loi sur la pharmacie, et également dans le code pénal. Et comme je vous le disais, 18 personnes sont déférées à notre Parquet et l’audience le 18 juillet prochain si tout va bien » a t-il déclaré

De son côté, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a remercié d’entrée le président de la République, colonel Mamadi DOUMBOUYA, pour tous ses efforts dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments pharmaceutiques dans le pays. Avant de témoigné de sa satisfaction vis à vis des services spéciaux en charge de l’enquête et la CRIEF qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite des enquêtes. « Je voudrais dire que le travail que nous avons vu est un travail professionnel, sérieux et diligent. La saisine a été immédiatement suivie d’effet et c’est pour ça que nous sommes arrivés à ce premier résultat. Cet effort-là vise surtout à assainir le marché et à permettre aux professionnels de ce secteur qui ont les autorisations, les compétences, la formation, le pouvoir d’exercer dignement leur métier et d’en vivre. Mais aussi de contribuer à la santé de nos concitoyens en permettant à tous les citoyens d’avoir accès à des médicaments de qualité à un prix raisonnable pour pouvoir se soigner et soigner les personnes qui les sont chères » a fait savoir le ministre de a santé Mamadou Pèthè.

le ministre de la santé Mamadou Pèthè.

Il faut noter que ces médicaments impropres à la consommation seront tous retirés de chaine d’approvisionnement des populations et le processus d’incinération débutera ce vendredi à Coyah.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus