Arrestation des leaders du FNDC : « Nous allons demander à ce que le dossier soit différé devant le procureur » (Maître Beavogui, avocat du FNDC). 

http://Actuguinee.org / Les leaders du FNDC arrêtés manu militari hier mardi 5 juillet à leur siège à Ratoma, ont passé leurs premières nuits en garde à vue à la Direction Centrale de la Police Judiciaire après leurs interrogatoires.

Abordant l’arrestation musclée de ses clients dans l’émission mirador de Fim Fm, maître Salifou Béavogui se dit être indigné de la méthode utilisé dans l’interpellation des leaders du FNDC.

« Je suis abattu, complètement indigné de tout ce qui s’est passé hier. (…) Nos clients ont été violement arrêtés, dans une brutalité inouïe avant d’être conduits à la direction de la police judiciaire où ils ont été interrogés. L’interrogatoire a pris fin hier soir au environ de 17h. Nous sommes en route pour la DPJ pour demander à ce que le dossier soit différé devant monsieur le procureur », a fait savoir l’avocat du FNDC

Parlant des faits reprochés contre ses clients, maître Beavogui affirme que pour Djani Alfa, il était déjà dans le collimateur du Procureur général Charles Wrigth, « on le reproche d’avoir injurier les membres du CNT » et pour le cas Foniké mengué et de Billo, ils sont reprochés dit l’avocat « d’avoir outragé un magistrat, d’avoir manqué de respect au magistrat », et de soutenir, « Evidement ce sont des infractions dont la preuve n’a pas été rapportée », a laissé entendre maître Salifou Béavogui.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus