Fonction publique : Plusieurs cadres interpellés dans leur bureau pour trafic de matricules

Plusieurs fonctionnaires et hauts cadres du ministère de la Fonction Publique ont été mis aux arrêts à leurs bureaux pour, dit-on « trafic de matricules », hier jeudi 30 juin 2022.

Selon des informations, ils sont près d’une dizaine de hauts cadres de l’administration du ministère de la Fonction publique qui ont été arrêtés pour une présumée affaire de trafic de faux matricules.

Après leur arrestation, ils ont été conduits dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) pour y être entendus sur le fond du dossier.

D’après notre source, parmi les personnes mises aux arrêts figurent Mamadou Barry, directeur national adjoint de l’Institut national de formation et de perfectionnement; Bangaly Camara, ancien directeur général adjoint du Centre de perfectionnement administratif, Djoumé Camara, ancien inspecteur général de l’administration publique et Ibrahima Fofana, ancien directeur national adjoint du système informatique.

Au niveau du département de la fonction publique, la méthode du ministre Julien Yombouno n’est pas appréciée beaucoup dénonce l’utilisation excessive de la force dans les interpellations sans aucun plainte.

Nous y reviendrons…

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus