Dr Fode Oussou Fofana au CNRD : « Plus jamais nous allons participer à une rencontre, tant que le décret de constitution de ce cadre n’est pas pris »

http://Actuguinee.org / Au lendemain de leur rencontre avec le premier ministre, chef du gouvernement guinéen Mohamed Béavogui, le vice-président de l’UFDG Dr Fodé Oussou Fofana est monté au créneau pour fustiger la méthode par laquelle le cadre dit de dialogue a été entamé.

Aux dires de Dr Fodé Oussou Fofana, « pour revoir l’ANAD coalition présidée par Cellou Dalein Diallo au cadre de dialogue présidé par le premier ministre il faudra qu’un décret soit pris dans ce sens par le président de la transition » Il l’a fait savoir dans l’émission de grande écoute Mirador chez nos confrères de Fim Médias « Plus jamais nous allons participer à une rencontre, à un cadre de dialogue tant que le décret de constitution de ce cadre n’est pas pris par le président. Nous ne sommes pas pour la mamaya. Quand on va mettre le cadre de dialogue en place, présider par un facilitateur et un médiateur de la CEDEAO, en présence des partenaires techniques et financiers, le CNRD, les représentants des partis politiques, de la société civile, maximum 15 personnes pour un travail afin de sortir de cette transition on ne viendra pas » a déclaré Fodé Oussou Fofana

Dans un ton ferme, le vice président de l’UFDG affirme qu’il est inacceptable pour leur coalition de participer a une telle mamaya politique. « On ne participe pas à la mamaya, on ne peut pas venir avec des gens qui sont là pour insulter, pour s’agiter, des gens dont le rêve est qu’on élimine Cellou ou Sidya pour qu’eux soient présidents. Il y en a qui ne comptent que sur le CNRD aujourd’hui pour éliminer les autres pour qu’ils puissent avoir le pouvoir. Le jour qu’on organisera les élections législatives ou communales, vous ne verrez pas plus de 5 partis politiques dans ce pays qui y prendront pas part » a tenu expliqué Fodé Oussou

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus