Ouverture du cadre de dialogue : Le FNDC pose des conditions préalables pour sa participation 

http://Actuguinee.org / Ce lundi 27 juin, démarre le cadre de dialogue inclusif entre les acteurs sociopolitiques, le gouvernement et le CNDR dans un réceptif hôtelier de la place.

Plusieurs figures de la classe politique, la société civile, les chefs religieux ont répondu à l’invitation du premier ministre pour entamer le cadre de dialogue politique. Il s’agit de l’ANAD de Cellou Dalein Diallo, l’UFR de Sidya Touré, le FNDC et le FTA (Forum pour une Transition Apaisée) la coalition dirigée par Lansana Kouyaté, entre autres.

Les leaders du FNDC, prenant part à ce dialogue a rappelé ses revendications, « La création d’un cadre permanent de dialogue regroupant les forces vives de la nation conformément à l’article 77 de la charte de la transition et placé sous l’auspice d’un médiateur désigné par la communauté internationales ; l’ouverture des procès sur les crimes de sang lors de la lutte contre le 3ème mandat ; la publication de la liste nominative des membres du CNRD ; la déclaration des biens des membres du CNRD, du gouvernement et des responsables des institutions républicaines et le respect des droits de l’homme », déclare le FNDC.

Pour ce mouvement social, la satisfaction de cette demande est un préalable pour sa participation effective au cadre de dialogue.

Il faut dire que le cadre de dialogue inclusif présidé par le premier ministre Mohamed Beavogui, se tient en ce moment dans une réceptif hôtelier à Kaloum.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus