Dialogue politique : Voici les conclusions de la première journée 

http://Actuguinee.org / Le cadre de dialogue tant réclamé par la classe politique guinéenne a ouvert ses portes ce lundi 27 juin par le premier ministre Mohamed Beavogui. Plusieurs acteurs sociopolitiques du pays ont pris part aux lancement des travaux préparatoires du dialogue.

Après avoir écouté les parties prenantes, le premier ministre qui a présidé le lancement des travaux, a souhaité que les acteurs se regroupent en fonction des convergences des points de vue afin qu’il y ait des points de discussions restreints, « Cela signifie que chaque groupe désigne un nombre limité de personnes, pour qu’on puisse s’asseoir autour d’une table et parler. Je pense que l’expérience de ce matin nous conduit obligatoirement à cette conclusion. Notre pays est composé de citoyens tous égaux en droits et devoirs, mais certains d’entre nous peuvent représenter les autres(…) aucun apport interne et externe ne sera de trop pour permettre à notre pays de se doter à la fin de cette transition l’institution démocratique forte et adaptée à nos réalités socio-culturelles. Nous sommes ouverts, je propose à tous de retourner vers les bases afin de discuter sur les points énumérés et dégager des suggestions dont on fera la synthèse pour arriver aux modalités pratiques et opérationnelles », a souhaité le premier ministre

Avant la prochaine rencontre, le chef du gouvernement, a demandé aux acteurs sociopolitiques de lui faire part des contributions avant le vendredi 1er juillet, « Nous espérons recevoir vos contributions d’ici le vendredi 1 er juillet 2022, afin d’en faire la synthèse et proposer de nouvelles date de rencontre. Je vous exhorte à participer aux travaux de ce processus dans un esprit constructif et de compromis en mettant l’intérêt national au-dessus de toutes autres considérations », déclare Mohamed Beavogui.

Ben Bella pour Actuguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus