Mamou : La ville carrefour sous l’emprise des ordures. 

http://Actuguinee.org / A Mamou, plusieurs tas d’ordures envahissent la ville. C’est le cas du marché
Avaria où les ordures sont perceptibles partout pendant cette saison pluvieuse. Notre correspondant régional qui y a fait un tour, a recueilli des témoignages des femmes vendeuses et interrogé les responsables en charge de l’assainissement de la ville sur la situation de l’insalubrité.

D’après Solange Loua femme vendeuse au marché Avaria, la mairie fourniraient moins d’effort pour assainir le marché de la ville surtout en cette saison hivernale. « Au moment des pluies, ici se rempli (d’ordure ndlr), parce que quand la pluie envoie les saletés. On a beaucoup demandé à la mairie de nous aider, mais à chaque fois c’est des promesses », déplore Solange Loua.

Même son de cloche chez Aminata Barry. Pour elle, c’est triste de constater que le marché soit bondé d’ordures. Cependant, elle invite les femmes vendeuses à rendre propre le marché. « C’est un sentiment de désolation que j’ai, face à ce sujet. Il suffit juste qu’une petite pluie vienne pour que les déchets déposés par certains vendeurs et vendeuses soient déversés. L’administrateur du marché a sensibilisé maintes fois, mais jusqu’ici en vain. J’invite encore une fois mes amies à la propreté puisque c’est nous qui sommes là chaque jour », plaide Aminata Barry rencontrée au marché.

Conscient de l’insalubrité du marché, l’administrateur du marché explique, «La fosse qui vient du haut (du marché ndlr), c’est à partir de là-bas que l’eau rentre dans le marché. Des fois même, ça
rentre dans les magasins. Beaucoup d’eaux usées viennent ici (…). Les saletés, chaque jour c’est les femmes qui entassent. Elles prennent et les envoient dans les dépotoirs. Mais d’aucunes refusent », souligne Macka Traoré, avant d’inviter la mairie à se bouger. « La mairie doit nous aider afin que la fosse soit très bien creusée. Pour les saletés, il faut que les gens soient payés pour ramasser chaque jour », demande l’administrateur du marché.

Interpellé sur la problématique de l’insalubrité de la ville carrefour, Alpha Saliou Barry chargé de l’assainissement et du cadre de vie de la ville, souligne que des perspectives sont en cours pour la propreté de la ville. « C’est par rapport à ça qu’on a donné le contrat à une dame pour que les gens essaient de s’abonner. On est en train de se battre, parce que la saleté n’est pas bonne pour le marché et ça sent vraiment mauvais », déclare-t-il. Il ajoute en invitant la population à veiller sur ceux qui jettent les ordures partout.

Faut-il rappeler qu’aujourd’hui, le marché de Avaria est considéré comme un dépotoir d’ordure.

De Mamou, Jacques Kamano pour Actuguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus