Violences à Dinguiraye: Balla Samoura promet de faire toute la lumière (Communiqué)

http://Actuguinee.org / Des violences ont secoué la ville de Dinguiraye ce jeudi 9 juin 2022  dans la journée suite à la mort d’un jeune orpailleur du nom d’Ousmane Bérété âgé de 22 ans. Selon des informations, le jeune homme aurait été  tabassé par des agents de la gendarmerie routière à côté d’un poste de contrôle de la gendarmerie. Le drame s’est produit à Témènèdougou, à une douzaine de kilomètres de la commune urbaine.

En représailles, des manifestants surchauffés ont vandalisé le siège de la compagnie de gendarmerie territoriale et du commissariat central de police de Dinguiraye.

Dans la soirée du jeudi, des heures après les évènements, le Haut commandement de la gendarmerie nationale a réagi à travers un communiqué dont nous vous proposons ci-dessous le contenu…

C’est avec regret que le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale et Direction de la Justice Militaire a appris le 08 juin 2022 le décès de Ousmane BÉRÉTÉ âgé de 22 ans environ à l’hôpital Préfectoral de Dinguiraye des suites de blessures survenues à Témènèdougou, à environ 12 km de la commune urbaine, à proximité d’un poste de contrôle routier de la gendarmerie.

Le Haut Commandement de la Gendarmerie regrette également les actes de vandalisme du siège de la compagnie de Gendarmerie Territoriale et du commissariat central de police de Dinguiraye, consécutifs à ce décès.

Aussitôt la Brigade de Recherches de Kankan a été saisie pour élucider les circonstances réelles des faits.

Le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale et Directeur de la Justice Militaire adresse ses condoléances à la famille éplorée et la rassure qu’il ne ménagera aucun effort pour apporter toute la lumière autour de ces événements, pour que force reste à la loi.

               Conakry, le 09 juin 2022

               Colonel Balla SAMOURA

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus