Hausse du prix du prix du carburant: « les pertes étaient devenues très importantes » Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement

http://Actuguinee.org / À partir de ce mercredi 1er juin 2022, le prix du litre des carburants passe de dix mille à douze mille francs à la pompe. Une décision qui passe mal chez  beaucoup de guinéens.

Invité dans l’émission Les Grandes Gueules d’espace FM, le ministre porte-parole du gouvernement Ousmane Gaoual Diallo affirme que l’exonération de l’obligation fiscale sur les produits pétroliers avait coûté énormément à l’État, d’où l’augmentation du prix à la pompe. « Cette décision ne devrait pas faire polémique. Ce qu’il faut faire c’est de contenir les prix pour aider la population à mieux supporter cette situation. Il faut noter que nous n’avons augmenté que de 20% alors que sur le marché mondial le prix du baril a augmenté de 33% » a déclaré le ministre porte parole

Il poursuit en disant que l’Etat guinéen a supprimé l’essentiel des taxes liées aux produits de première nécessité. « Malheureusement, les charges étaient devenues très importantes pour l’État. L’État à tout essayé, on a renoncé à toutes les taxes sur les hydrocarbures hormis celle sur le fonds d’entretien routier qui a été délestée de 250 GNF par litre. C’est une crise qui intervient à la suite du conflit russo-ukrainien et aussi des difficultés qui sont entraînées par la Covid-19 », a tenté de justifier cette hausse Ousmane Gaoual Diallo au micro de nos confrères de Radio Espace.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus