Dalein convoqué à la CRIEF : « Moi à sa place, je ne pourrai pas venir » (Aboubacar Soumah GDE)

La convocation de Cellou Dalein Diallo par la CRIEF, continue à faire réagir les acteurs de la classe politique. Si certains l’encouragent à répondre, d’autres par contre lui en déconseillent. C’est le cas d’Aboubacar Soumah, président du parti GDE.

Interrogé sur le sujet, le président du parti GDE indique que c’est au président de l’UFDG de tirer les conséquences de ce qui s’est passé ces derniers moments notamment la démolition de son domicile par le CNRD alors que l’affaire était pendante devant la justice.

Aboubacar Soumah souligne qu’à la place de Cellou Dalein Diallo, il ne pourrait pas rentrer au pays pour répondre à sa convocation. « Il revient à Cellou de tirer les conséquences de tout ce qui s’est passé dans ces derniers moments. Au moment que le dossier de sa maison, l’affaire était pendante devant la justice. Au moment que Cellou était là, ils ont démoli sa maison, l’affaire n’a pas été jugé. La destruction de son domicile n’a pas été sur la base d’une décision de justice. Si maintenant la même justice l’appelle, c’est à lui de prendre sa responsabilité, les conséquences, il doit les tirer. Moi à sa place, je ne pourrai pas venir», a déclaré Aboubacar Soumah dans Mirador

A rappeler que président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo,  est convoqué à la Cour de répression des infractions économiques et financières, le 13 juin prochain. Pendant qu’il est hors du pays depuis un bon bout de temps.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus