Un corps sans vie retrouvé sous le pont Milo à Kankan : les forces de sécurité au centre des accusations

http://Actuguinee.org / Le corps d’un jeune homme âgé d’une trentaine d’année, a été découvert sous le pont Milo de Kankan dans la matinée du mardi 03 mai 2022. Ses amis accusent la police, qui effectuaient des patrouilles lundi soir au bord du fleuve Milo, d’être responsable de sa mort.

« Hier soir, nous étions ensemble au bord du fleuve ici. A 17 heures d’abord, des policiers sont venus nous disperser. Après, nous sommes revenus sur les lieux la nuit, et les agents sont venus encore pour nous pourchasser, chacun a cherché à se sauver. Et ce matin, c’est le corps sans vie du grand que nous retrouvons ici. On ne sait ce qui s’est exactement passé, mais pour nous, ce sont les policiers qui l’ont tué. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cela se passe ici, c’est la quatrième personne qui est morte ici de cette façon. Et nous avons des blessés à cause des agissements des policiers, qui viennent souvent nous pourchasser et retirer nos biens. Alors que nous venons ici juste pour nous divertir, nous ne nous attaquons à personne », a expliqué un ami de la victime.

Interrogé, le médecin légiste dément la version qui fait croire que le défunt aurait été victime de meurtre. Selon lui, les examens effectués sur le corps, n’ont pas révélé des signes d’agressivité.

« Après les examens, nous n’avons pas vu des signes d’agressivité sur son corps. Tout ce qu’on peut dire, c’est ça. Et pour le moment, je m’abstiens beaucoup quand même. Ce que je peux dire sur ce sujet jusqu’à preuve de contraire, ce que moi j’ai constaté ça, peut être qu’une mort naturelle », a dit Docteur Lancinè Wata Condé, médecin légiste en service à l’hôpital régional de Kankan.

Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus