Menace de sanctions de la CEDEAO : « Quel que soit ce qui va advenir, c’est la réalité Guinéenne qui va se prévaloir sur toute autre exigence et ça c’est important » Porte-parole

http://Actuguinee.org / Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et porte-parole du gouvernement de la transition Guinéenne s’est exprimé ce matin sur l’ultimatum de la CEDEAO  donné à la junte militaire au pouvoir en Guinée et qui prend fin ce lundi 25 avril 2022,

Ousmane Gaoual , porte-parole du gouvernement Guinéen est très claire : « ça ne fait peur à personne ! La Guinée n’agit pas sous le coup de la peur. Nous avons dit clairement que nous sommes engagés et nous avons  la volonté d’aller dans la collaboration avec la CEDEAO ». 

Il estime que la CEDEAO doit respecter les populations en tenant compte des contextes. « Cette institution doit aussi faire son propre autocritique. Elle était ici  à la genèse de la crise qui a conduit au coup d’Etat en Guinée. Elle était là, distante par rapport aux cris des populations Guinéenne elle ne peut faire valoir des principes sans regarder les contextes, sa regarder ce qui se passe. La Guinée a dit clairement que nous allons évoluer en tenant compte  du contexte, en tenant compte de la situation spécifique de notre pays. Quel que soit ce qui va advenir, c’est la réalité Guinéenne qui va se prévaloir sur toute autre exigence  et ça c’est important. » a-t-il fait savoir

Pour Ousmane Gaoual Diallo, la CEDEAO a intérêt aujourd’hui plus que jamais, si elle veut laisser cette institution continuer à servir encore les populations ouest-Africaines,  de regarder les situations des pays Africains au cas par cas,  faire un diagnostic et à apporter  des solutions adaptées. « Mais des sanctions qui sont brandies par-ci par-là – le Mali est sous sanction, d’autres pays ouest-Africains sont sous sanction- et alors ? Est que ça fait évoluer la situation de ces pays-là, au regard de l’objectif recherché, le retour à l’ordre constitutionnel ? », affirme le ministre Guinéen.

Pour lui, si les sanctions n’ont pour objectif que l’affaiblissement des pays et la destruction  de ces pays-là, alors en ce moment on peut dire que les sanctions sont sur le point de réussir dans beaucoup de pays.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus