Mamadou Sylla de l’UDG : « Il y a longtemps de cela que le CNRD joue avec nous »

http://Actuguinee.org/ Le manque de confiance commence à s’installer progressivement entre les acteurs politiques et le CNRD. Pour cause, la question liée à la durée du chronogramme semble être le point de discorde entre les acteurs politiques et les autorités guinéennes.

Ce mercredi 20 avril 2022, le président de la CORED était l’invité de nos confrères de FIM Fm dans l’émission ‘’ MIRADOR’’. Au cours de cette émission, Mamadou Sylla a été interrogé sur le courrier adressé par le ministre Mory Condé aux acteurs politiques.

Pour Mamadou Sylla, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation se bat comme il veut pour ramener tous les acteurs autour d’un idéal commun.« Le jeune ministre, il est bien, il se bat beaucoup, mais je crois qu’on ne lui donne pas beaucoup de temps. Après notre rencontre, il nous a dits qu’il allait créer un cadre de dialogue et entre temps quelques jours après, ils ont commencé cette histoire d’assises nationale. Il n’a pas eu de temps finalement, le temps pour lui de s’occuper de ça jusqu’à ce que ça démarre, nous classe politique, on était oublié pendant qu’il nous a reçus avant et je pense que tous les problèmes ont commencé là. Le temps nous manquait pour que ce cadre de dialogue soit là afin qu’on puisse dialoguer dessus. Et maintenant, c’est à 10 jours de l’ultimatum de la CEDEAO qu’on nous appelle et finalement, c’est un cadre de concertation qu’on a vu au lieu de cadre de dialogue et c’est ce qui a fâché la classe politique », a indiqué Mamadou Sylla 

Au regard de certains agissements des autorités de la transition, Mamadou Sylla pense que le CNRD se joue de la classe politique depuis le début « Il y a longtemps de cela que le CNRD joue avec nous avant même que le colonel Mamadi Doumbouya ne soit investi président, c’est en ce moment qu’ils nous ont appelé pour faire les mémos je crois une semaine après leur prise du pouvoir. Eux même, ils ont dit qu’ils ont reçu plus de 2000 mémos. Et je pense que dans 2000 mémos les gens ont proposé le chronogramme dans ça et moi, je disais avec ces mémos, ils pouvaient compiler tout ça et tirer un chronogramme »a-t-il fait savoir. 

À la question de savoir ce qui a prévalu à la déclinaison de la CORED dans le cadre de la proposition du chronogramme comme demandé par le MATD, Mamadou Sylla a fait savoir que le temps de cinq jours donnés aux acteurs politiques n’était pas suffisant pour faire des propositions.« Vous savez moi suis républicains d’abord avant et aussi démocrate et quand une autorité m’appelle, je suis parti voir, on m’appelle pourquoi cela, c’est le respect, je suis à la recherche du pouvoir et il faut que je respecte le pouvoir ou bien quand je serai là demain qui ne va me respecter personne. Alors nous avons reçu la lettre et j’ai convoqué une réunion de la CORED et tout le monde était là, on a exposé la lettre et le document de dix points et nous avons compris qu’il n’y a pas le temps et nous avons trouvé qu’il y a deux points dans le document, recensement général de la population, nous avons trouvé qu’il ne faut pas jouer avec l’avenir de la Guinée. Et nous avons dit au ministre Mory Condé comme ils ont créé un cadre de dialogue, on a dit que cette question de chronogramme doit être débattue là-bas au niveau du cadre de dialogue. Et là il n’a qu’à tout faire pour ramener ceux qui sont fâché, les autres leaders qui ne veulent pas venir il n’a qu’à faire venir tout le monde dans la salle pour qu’on discute te faire un chronogramme là-bas et nous sommes le 20 aujourd’hui, je ne vois pas ce qu’on pouvait apporter comme solution » a fait comprendre Mamadou Sylla président de l’UDG 

Mamadou Samba Barry 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus