Médias : lancement à Conakry du projet ‘’implication des médias numériques pour une prévention active des conflits et des tensions’’

http://Actuguinee.org / Lancement à Conakry ce jeudi 7 avril 2022, du projet intitulé, implication des médias numérique pour une prévention active des conflits et des tensions (IMPACT). 

La rencontre qui s’est déroulée dans un réceptif hôtelier de la place a réunie plusieurs acteurs du monde médiatique guinéen, la cheffe d’équipe de la délégation de l’Union européenne, mais aussi du secrétaire général du ministère de l’information et de la communication.

Initié par Avocats Sans Frontières, ce projet a pour objectif de contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’ouest. Mais aussi renforcer le rôle positif de la société civile, et les médias numériques, en matière  de prévention des conflits.

Dans son discours, la directrice générale de l’ASF France, a rappelé le contexte dans lequel ce projet a vu jour. 

Pour elle « Nous démarrons officiellement ce projet intitulé implication des médias numériques pour une prévention active des conflits et des tensions. Le contexte international récent nous rappelle avec force que le droit à l’information et la gestion de celle-ci impacte continuellement la vie sociale et le quotidien des citoyens

La Guinée et la cote d’ivoire ne sont pas en reste, et ne sont pas à l’abri de la notification de contenus en ligne souvent haineux à l’abri également d’actions d’informations ou des campagnes d’informations trompeuses.

ASF France et ses partenaires ont une ambition forte de pouvoir proposer un projet commun pour renforcer les capacités et sensibiliser les populations sur la lutte contre la désinformation et les fausses informations à travers l’action de la société civile et à travers l’action des médias numériques, des journalistes citoyens, mais aussi de la jeunesse. Aujourd’hui avec ce projet, nous nous sommes inscrits dans un dynamique sous régional en mettant ce projet en avant en Guinée et en Côte d’ivoire, nous espérons que nos actions auront des répercussions positives dans les pays voisins et contribuerons à une amélioration notable de la prévention des conflits à travers les médias numériques pour les populations en Afrique de l’Ouest et à une stabilité régionale accrue » a déclaré Anne LUTUN directrice générale d’Avocats Sans Frontières France 

Anne LUTIN Directrice générale d’Avocats Sans Frontières France

Dans ce projet, l’association des blogueurs de Guinée partenaire de l’ASF, représentée par Abdoulaye Oumou SOW est longuement revenu sur les mobiles de cette fracture sociale qui prend de l’ampleur. 

Pour Abdoulaye Oumou Sow représentant du président de l’ABLOGUI, la Guinée a été le théâtre de « soubresauts et de fractures sociopolitiques exacerbes par la désinformation à travers les fakes news et les propos haineux sur les réseaux sociaux » a-t-il dit 

Pour lui, « Cette situation a atteint son paroxysme après la présidentielle d’octobre 2020. Notre organisation en tant que promoteur du numérique et des réseaux sociaux a très tôt perçu les effets négatifs de l’utilisation irresponsable des réseaux sociaux » C’est pourquoi il dira « Ces dernières années, nous avons consacré beaucoup de temps et d’énergie à la documentation et à la lutte contre les fakes news le renforcement de capacités des web activistes et journalistes guinéens » a fait comprendre Abdoulaye Oumou Sow blogueur.

Abdoulaye Oumou Sow  représentant du président de l’ABLOGUI

L’implication des autorités politiques guinéennes est vivement attendue à en croire les initiateurs du projet. Et c’est pourquoi le secrétaire général du ministère de l’information et de la communication qui a présidé cette rencontre a tout d’abord placé le rôle de médias dans la vie sociétale avant de féliciter les imitateurs du projet « IMPACT »   « cette libéralisation des ondes  a contribué à l’édification d’une guinée paisible après le lancement des premiers signaux, on peut donc se réjouir déjà du chemin parcouru, même si les défis restent encore importants, il y a donc des avancées que le monde médiatique connait parce que c’est la première source d’informations pour les populations(…) la recherche de l’information se fait désormais avant tout sur les médias en ligne. Et nous sommes devenus soudainement des acteurs et des lecteurs et des internautes grâce désormais aux réseaux sociaux les consommateurs ne se contentent plus de recevoir les informations, ils les créent eux même cette information.  En dépit donc de tous ces changements qu’on a connus par les médis numériques, leurs mauvaises utilisations peuvent parfois conduire à véhiculer des messages trompeurs, de la désinformation, donc la diffusion de contenu haineux et dangereux.

Pour le maintien de la paix et la quiétude sociale dans notre société, pourtant ces nouveaux médias utilisés de façon éthique, de façon responsable sont des outils qui créent, pour encourager la contribution de chacun au processus de dialogue dont nous avons besoin. Le ministère de l’information et de la communication que je représente ici apprécie à sa juste valeur l’action d’Avocats Sans Frontières et ses partenaires » a expliqué Souleymane Thianguel Bah Secrétaire général  ministère de l’information et de la communication

Souleymane Thianguel Bah Secrétaire général  ministère de l’information et de la communication

Dans l’objectif de renforcer les capacités des acteurs du numérique et de la population, les bénéficiaires du projet IMPACT sont : les professionnels de la presse numérique de la Guinée et de la Cote d’ivoire, afin de contribuer à façonner un journalisme plus professionnel, pour consolider la démocratie et la paix.

La société civile en particulier la jeunesse de Guinée et de la Cote d’ivoire qui sera formée et sensibilisée pour lutter contre la désinformation. Et enfin la Population de Guinée et de la Cote d’ivoire qui sera sensibilisée à la recherche d’informations fiables et vérifiables.

Mamadou Samba Barry 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus