Justice : le procureur Charles Wright visite plusieurs commissariats et gendarmeries de Ratoma et de Dixinn 

À peine réhabilité dans ses fonctions, le Procureur Général près la Cour d’appel de Conakry n’a pas perdu du temps. Ce jeudi 7 avril 2022,  Alphonse Charles Wright a effectué une visite marathon accompagné de son cabinet dans trois postes de gendarmerie et cinq postes de commissariats centraux et urbains des communes de Ratoma et de Dixinn.

Dans ce long marathon de visite, Alphonse Charles Wright et sa suite ont tout d’abord visité le Commissariat central de Dixinn, le Commissariat Central de Belle-vue, de l’Escadron de Gendarmerie Mobile N⁰2 de Hamdallaye, la Brigade territoriale de la Gendarmerie de Bambéto, le Commissariat Urbain de Police Bambéto-Cosa, de l’Escadron de Gendarmerie Mobile N⁰18 de Cosa, du Commissariat Central de Nongo et celui de Ratoma.

L’objectif de cette inspection inopinée était essentiellement axé sur les mesures de garde à vue et les différents registres qui accompagnent ces différentes mesures. 

Partout où le Procureur Général est passé, le message adressé aux OPJ a été presque le même. À chaque fois dans son discours, il a invité les officiers de la police judiciaire à bien faire leur travail comme stipule la loi. « Quand les citoyens ont peur, ils viennent vers vous et ils auront confiance en nous si, quand ce que nous disons est en conformité avec à la loi, tout le reste n’est pas important. Le plus important, vous constituez une justice de proximité. Avant d’arriver devant un procureur ou un juge, c’est vous d’abord. Le premier contact en matière pénale est extrêmement important. Mais dès lors que leurs droits ne sont pas respectés, ils auront peur d’être privés de leur liberté sans aucune forme de procédure », a livré devant les OPJ le procureur Alphonse Charles Wright 

Il n’a pas manqué non plus dans son déplacement de rappeler la mission est essentiel qui leur est dévolue  « Notre mission, c’est de faire en sorte que les citoyens qui quittent leurs domiciles vers chez nous, qu’on ne leur impose que la loi et la procédure, c’est dans ça se trouve notre grandeur. Nous comptons sur vous, on veut une police républicaine responsable, une police républicaine respectueuse des droits humains », a expliqué le Procureur. 

Si par endroits les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) font correctement leur travail, dans d’autres postes, le constat est alarmant. C’est le cas par exemple de la Brigade Territoriale de la Gendarmerie de Bambéto où deux jeunes ont passé 8 jours de garde à vue, en violation des règles procédurales en la matière.

Une situation que Mamadou Dian Bora l’avocat général près de la Cour d’appel de Conakry a tenu a dénoncé devant les OPJ:« Nous avons sillonné la presque totalité des services de police judiciaire de la Commune de Ratoma. Par endroits, il y a des soucis que nous avons rencontrés et devant lesquels nous avons eu à prendre des mesures. Vous avez vu ce qui s’est passé au niveau de la gendarmerie territoire de Bambéto sur la petite colline où ces services fort malheureusement de façon vraiment grave n’ont même pas de registre de garde à vue et où des personnes sont gardées depuis plus de huit jours, ce qui est inadmissible. Donc, nous avons pris des mesures par rapport à ces officiers de police judiciaire indélicats. Dans les autres services, Dieu merci ça va, les personnes qui sont poursuivies, c’est pour des affaires pénales, des mesures de garde à vue sont respectées » a indiqué l’avocat général

Mamadou Dian Bora l’avocat général près de la Cour d’appel de Conakry

À noter que cette tournée marathon s’est achevée par une note satisfaisante au dire de Mamadou Dian Bora l’avocat général près de la Cour d’appel de Conakry.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus