Un chauffeur de camion giflé par un gendarme à cause de 20 000 Francs Guinéens à la brigade mobile de Mamou (Source)

Mamou, 02 Avril(AGP)- L’acte s’est produit vendredi, 1er avril 2022 à la première base de la brigade mobile de la gendarmerie située à 10 kilomètres du centre-ville de la commune urbaine de Mamou, sur la nationale Mamou-Dabola.

Joint au téléphone, Baldé Mamadou Yaya, le chauffeur du camion qui a été giflé, a confirmé la nouvelle. «Je quittais Kankan pour me rendre à Conakry. Arrivée au niveau des douaniers, je suis descendu et ils ont vérifiés. J’ai remonté dans le camion. À quelques mètres se trouve la brigade mobile de la gendarmerie. À ce niveau aussi c’est moi-même qui ai garé le camion pour montrer mon album et le permis. Après, ils m’ont dit de les remettre 20 000 FG par camion. Je lui ai dit de nous pardonner. Le gendarme a refusé. J’ai laissé mes dossiers et je suis monté dans le camion pour venir informer leurs supérieurs à Mamou. Du coup, il est venu me gifler dedans (dans le véhicule). Et dès que mes collègues camionneurs ont tous garé et bloqué la route, les gendarmes ont pris la fuite. Nous sommes là. Il n’y a pas de passage jusqu’à nouvel ordre. Pourquoi il m’a giflé ? Je me demande. Les citoyens sont témoins», a expliqué Mamadou Yaya Baldé, chauffeur de camion.

Selon d’autres témoins, il a fallu l’intervention des responsables syndicaux des transports pour que les chauffeurs surchauffés abandonnent leur décision, qui était celle de bloquer le passage sur la nationale Mamou-Dabola.

À signaler que malgré les bonnes dispositions prises par les autorités en charge du ministère de la sécurité et de la protection civile, certains agents de la sécurité routière continuent d’arnaquer les usagers des différents axes routiers du pays.

Avec AGP

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus