Maison de Dixinn: Cellou Dalein parle de haine contre un potentiel vainqueur de l’élection présidentielle

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) en séjour de travail à l’étranger n’a pas tardé à réagir sur la démolition de sa maison à Dixinn.

Chez nos confrères de RFI ce dimanche, l’ancien Premier ministre, apparemment très affecté par cet acte, a qualifié cette démolition comme étant  » la haine d’un régime contre un candidat potentiel à la prochaine présidentielle. «  L’affaire était pendante en justice, en instruction, et puis hier ils viennent avec des engins de terrassement, ils réduisent la maison en poussière sans attendre que la justice ne se prononce. Je considère cela comme la manifestation du buzz et du respect qu’on a pour la justice parce que l’État aussi est justiciable. Ce qui me vexe, c’est de voir l’état de droit reculer dans notre pays surtout par des actes posés par ceux qui veulent redresser le pays donc c’est cela le problème. On n’a pas d’égard pour la justice, pour la loi et qu’on puisse faire usage de la force pour se faire justice en quelques sortes », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Mais pour l’ancien Premier ministre, cette démolition va bien au-delà de sa propre personne. Certains de ses lieutenants estiment d’ailleurs que cet acte est le début d’une campagne de démystification d’un homme qui a toutes les chances de diriger la Guinée.

Pour le président de l’UFDG, « cet acte est une manière de défier la justice, mais aussi exprimer une haine vis à vis peut être d’un candidat potentiel de la prochaine élection présidentielle que je suis », a-t-il déclaré chez nos confrères de RFI.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus