Unification du Patronat guinéen : Quand le Ministre de tutelle fixe clairement le cap…

L’occasion a été donnée au nouveau Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, Dr Bernard Goumou, à travers une grande interview qu’il a accordée à la radio Fim Fm le samedi 19 février passé, de faire l’état des lieux au sein de son département. Il s’agissait aussi pour l’Invité d’évoquer les reformes et perspectives en vue. En parallèle, cette interview  aura permis de clarifier davantage les choses s’agissant de la Présidence du Conseil National du Patronat Guinéen (CNP-G)

Un pan de cette interview n’aura certainement pas échappé au monde du Patronat guinéen. Lequel a solennellement été invité par le Président et le Premier ministre de la Transition après la prise du pouvoir du 05 septembre 2021 à œuvrer à une unification profitable à la fois pour l’Etat et le secteur privé de l’Emploi. Lorsqu’il a ainsi été demandé au Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, de faire le point sur le processus mis en œuvre sous peu en vue d’aboutir effectivement à un Patronat unifié, il s’est montré particulièrement enthousiaste. « Sur ce processus, moi je suis très satisfait », a d’emblée laissé entendre Dr Goumou. Avant de revenir sur les circonstances dans lesquelles, trois des plus grandes Organisations patronales de la place, à savoir le CNP-G, la CPEG et le PAG, à travers leurs présidents respectifs qu’il a cités nommément, ont décidé séance tenante lors d’une réunion avec lui de taire leurs différends pour évoluer dorénavant dans un même creuset.

Comme pour être complet par rapport à la bonne mise en avant de la recommandation du Premier ministre et du Président de la Transition, parlant toujours de l’unification du Patronat de Guinée, l’Interviewé interrogé sur des réticences exprimées à adhérer à l’idée d’unification par la Chambre des Mines, l’Association des Industrielles de Guinée, l’Association Professionnelle des Banques et Assurances et les Ordres professionnels, a laissé entendre ceci : « Quand les Industriels, les Banquiers et autres m’ont saisi, j’ai invité également à une réunion ces derniers et les trois Patronats pour se mettre ensemble afin de me sortir un document. Effectivement, c’est mon Secrétaire général qui surveille ce processus. Aujourd’hui, il y a un consensus d’aller de l’avant… » Pour ainsi expliquer que tout baigne dans l’huile et que le processus d’unification est bel et bien amorcé et devrait aboutir prochainement à la rédaction de nouveaux Statuts pour le nouveau Patronat et la convocation d’un nouveau Congrès dans quelques mois.

Cependant qu’une telle interview ne pouvait se dérouler sans que ses initiateurs n’abordassent d’éventuelles questions qui fâchent. Interrogé ainsi sur le fait que deux personnalités continueraient malgré tout à se disputer la Présidence spécifiquement du Conseil National du Patronat Guinéen, Dr Bernard Goumou s’est voulu on ne peut plus clair. Tout en insistant sur le fait que le but recherché par la Transition est de parvenir à unifier le Patronat de Guinée, il a laissé entendre qu’il a eu une large explication téléphonique à ce sujet avec le sieur Habib Hann pendant que ce dernier était à l’extérieur de la Guinée. Tout en ne manquant pas de rappeler qu’à la réunion avec les trois plus grandes Organisations patronales, c’est bien M. Ansoumane Kaba ‘’Guiter’’ qui représentait le CNP-G.

Sur insistance d’un journaliste sur le plateau de Fim Fm, lequel a fait remarquer que c’est bien M. Kaba qui était reconnu par l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE) et la Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO), le ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME n’a alors pas manqué de trancher. S’appuyant sur le principe de la ‘’Continuité administrative’’, Dr Goumou est revenu sur la démarche antérieurement menée par l’ex-ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Albert Damantang Camara. Démarche au bout de laquelle, il était devenu clair que seul M. Ansoumane Kaba était en droit de se prévaloir du titre de ‘’Président du CNP-G’’.

Qu’à cela ne tienne, l’Invité prestigieux de Fim Fm a insisté sur la nécessité impérieuse aujourd’hui pour tous les acteurs guinéens, au nom de l’intérêt supérieur de la Guinée,  de taire les différends, d’aller ensemble dans un même creuset, celui ayant trait à la naissance d’un Patronat solide et unifié. Et s’il y a lieu de dialoguer pour rapidement y parvenir, Dr Bernard Goumou n’y trouverait pas du tout d’inconvénient. Cependant que le train est en marche, et il ne faudrait se risquer de ne pouvoir le rattraper. C’est pourquoi d’ailleurs, il entend visiblement sonner la fin de la récréation.

Moussa Soumah

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus