Guinée/ Médias : La HAC met en garde contre la violation des règles, Alseny Makanéra Kaké enfonce le clou

S’achemine-t-on vers un musellement de la presse guinéenne sous la transition?

Invité dans l’émission « Djoma Badoba » du groupe Djoma Media, ce mardi 22 fevrier , Alseny Makanéra Kaké, sans citer de nom, s’est insurgé contre des journalistes qui selon lui, sont à l’origine de la non application de certaines décisions prises sous le régime déchu d’Alpha Condé dont il fut ministre de la communication.

 << Ces radios ont beaucoup fait souffrir le régime d’Alpha Condé. Lorsque nous prenions certaines décisions, elles en faisaient trop de commentaires à tel point que des gens appelaient le Président pour qu’il renonce à ces décisions pourtant utiles pour le pays>>  a-t-il déclaré faisant allusion aux interprétations  » biaisées » que font actuellement certains médias sur les propos tenus par des officiers du CNRD face à des leadeurs politiques ce lundi 21 février  au camp Almamy Samori Touré.

Selon nos informations, les émissaires des nouvelles autorités, se fondant sur des textes de loi en la matière, avaient mis en garde ces leaders politiques contre toute tentative de trouble à l’ordre public , dont les rumeurs font état dans la capitale.

Cette déclaration d’Alseny Makanéra Kaké intervient au lendemain d’un communiqué de Haute Autorité de la Communication ( HAC), l’organe de régulation des médias qui regrette la violation des règles de l’éthique et de déontologie chez certains médias du pays. Toujours via ce communiqué qui n’a cité aucun nom d’organe de presse, la HAC a prévenu que  » Tout manquement constaté dans l’exercice du métier sera sévèrement sanctionné ».

Mamadi CISSE pour Actuguinee.org

Lire d’autres ici http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus