Récupération des biens de l’Etat, Cellou Dalein se lamente : « Je prends la parole pour défendre mon honneur et ma dignité »

C’est à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de son parti à Conakry, que le président de l’UFDG s’est confié pour dit-on éclaircir des points d’ombre sur la situation qu’il traverse suite aux soucis judiciaires.

Aux dires du président de l’UFDG, «  il y a des gens conscients du poids politique de l’UFDG, qui sont proches du CNRD qui sont prêts à tout pour ne pas que son parti vienne au pouvoir en Guinée.

Et de poursuivre « Effectivement qu’il y a un acharnement. Vous connaissez le poids de l’UFDG, son poids électoral, sa capacité de mobilisation et la confiance qu’elle bénéficie auprès de la population. Notre chance de remporter les élections est connue par certains. Il y a des gens qui sont prêts à tout pour que ce ne soit pas l’UFDG. Et, nous craignons que ces gens hostiles, ne soient en train de manipuler le CNRD pour trouver les moyens pour nous exclure, tel que le harcèlement judiciaire dont on est déjà exposé. C’est évident, nous nous interrogeons et nous nous préparons en conséquence. On ne peut pas accepter une loi qui n’existe nulle part, on ne peut pas continuer à accepter qu’on te colle une ardoise dans un dossier alors que tu n’as absolument rien fait sauf peut-être exécuter le décret pris par le président élu de l’époque

L’acharnement, nous le savons et nous pensons qu’il y a des gens qui essaient de pousser le CNRD à l’exclusion de certains leaders pour que leurs candidats ou leaders puissent l’emporter

Malgré les vols lors des élections communales, il n’y a que 12 ou 15 sous-préfectures de la Guinée aujourd’hui où nous n’avons pas un élu dans le conseil communal. Vous connaissez, cela dérange des gens qui veulent obtenir le pouvoir par les arrangements. Mais il faut qu’ils comprennent que ça ne marchera pas »

Lire d’autres ici Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus