Le procureur Charles Wright menacé de poursuites judiciaires par les avocats de Djoma groupe

Le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry est menacé de poursuite judiciaire par les avocats de Djoma groupe. Il est accusé de ne pas œuvrer pour un procès équitable et de violer le principe lié à la présomption d’innocence.

Charles Wright promet de répondre à la plainte. Il l’a dit ce mardi 1er février 2022 à la faveur d’une conférence de presse animée au parquet général. « Comme le ridicule ne tue pas, j’attends promptement cette plainte devant les juridictions compétentes » assure-t-il. Pour ce qui est du non-respect de la présomption d’innocence et de la violation du principe d’un procès équitable à lui reproché, Charles Wright réfute les accusations et répond.

« La présence des conseils auprès du groupe Djoma est une preuve du respect des droits sacrés à la défense, un des principes cardinaux de tous procès équitable » oppose le magistrat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus