Kankan : un accident de la route fait un mort et une dizaine de blessés dont 6 graves.

Les routes continuent d’endeuiller des familles en Guinée. Dans l’après midi de ce lundi 31 janvier 2022, un accident sanglant s’est produit à Missiran, sur la nationale Kankan-Kouroussa dans la périphérie de la commune urbaine de Kankan. Un étudiant de l’université de Kankan y a laissé la vie et une dizaine de personnes ont été blessés dont six (6) grièvement.

Les victimes ont été transportées au service des urgences de l’hôpital régional de Kankan pour les soins primaires. Dr Yaraboye Koivogui est le responsable dudit service :  » Hier à 16 heures, nous avons reçu un coup d’appel téléphonique qui nous annonçait un accident à Missiran.

Nous avons reçu les accidentés qui étaient au nombre de dix (10), parmi les dix (10), il y’avait six (6) cas graves. Et ces six (6) cas grave là, il y’a eu un cas de décès. » Selon nos informations, un motard serait à l’origine de cet accident.

Sékouba Diabaté est un témoin oculaire du drame qui revient sur les circonstances :  » C’est un motard et un camion benne qui se suivaient, à un moment le motard a voulu dépasser le camion mais au moment où il le deviait, il a vu un autre véhicule venir, il a paniqué et il est passé devant le camion benne, le camion lui a cogné et il est tombé devant lui.

Quand le chauffeur du camion a vu qu’il va monter sur le motard et l’écraser, il a voulu le dévier c’est ainsi qu’il est entré en collision avec tous les autres conducteurs d’engins qui venaient sur la route à sens contraire et les a traîné dans le caniveau. » Parmi les blessés, deux ont été amputés dont un de la jambe et l’autre du bras.

Dr Mamady Condé médecin chef adjoint du service de traumatologie de l’hôpital régional de Kankan, est celui qui a supervisé les opérations :  » Parmi ce lot d’accidentés, il y’avait deux cas très important qui nous concernait, notamment celui d’un jeune de 25 ans qui est conducteur de taxi moto et qui a été victime d’une amputation traumatique de la jambe.

Et d’une femme également de 43 ans ménagère, qui a été victime d’un poly traumatisme, il s’agit d’une amputation traumatique du bras droit. » A t-il dit.

Depuis Kankan, Cheick Fatoumata pour Actuguinee.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus