Ouverture à Conakry du Procès des Gnelloy Vs Celllou Dalein ,voici ce qui s’est passé au tribunal…

http://Actuguinee.org / Poursuivis pour injures publiques et diffamation par Mamadou Cellou Dalein Diallo et la grande famille Dalein, le procès d’Ousmane Gneloy et sa sœur Fatou Gneloy Diallo s’est ouvert ce mercredi 19 janvier 2022, au tribunal de Première instance de Kaloum.

Si le premier a comparu, la seconde était absente dans le box des accusés. Le juge a commencé par informer toutes les parties, qu’il a reçu une lettre de désistement du premier plaignant depuis le 18 janvier 2022.
Puisque la lettre de désistement ne parle que de Mamadou Cellou Dalein Diallo et non pas des autres parties civiles, les avocats de la défense ont demandé plus de précisions à leurs confrères de la partie civile, mais en vain. Finalement, le tribunal a constaté le désistement de la seule partie civile et a mis fin aux débats dans cette première procédure.

Cependant il a ouvert les débats dans l’autre volet qui est à l’initiative de la grande famille Dalein.
Ces débats ont été aussitôt interrompus par les avocats de la défense. Ils ont sollicité auprès du tribunal, la nullité de la procédure à Kaloum.

En guise d’arguments, ils ont avancé le défaut de qualité juridique des plaignants parce qu’ils ne sont pas directement victimes des propos de leurs clients, la faute de domiciliation des plaignants du ressort du tribunal de Kaloum, et puis le fait que les mêmes infractions soient pendantes devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.
Pour les avocats de la partie civile et le ministère public, il ne saurait y avoir d’exceptions possibles pour dessaisir le tribunal correctionnel de Kaloum. Ils ont demandé le rejet des exceptions soulevées par la défense parce que mal fondées selon eux, et un mandat d’arrêt contre Fatou Gneloy après avoir regretté son absence dans le box des accusés. Le juge a décidé de renvoyer le dossier au 2 février 2022, pour la comparution de Fatou Gneloy, mais aussi pour statuer sur toutes les exceptions soulevées par la défense, sans décerner de mandat d’arrêt contre la prévenue absente.

Moulouk Souleymane KABA pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus