Bordo (Kankan) : de l’argent et des marchandises volés dans une boutique par des malfrats.

http://Actuguinee.org / Alors que le viol frappe de plein fouet la quasi-totalité des localités de la Guinée, c’est le phénomène de vol qui rebondit de nouveau dans la ville d’El hadj Cheick Fantamady Cherif. Le dernier cas en date s’est produit dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 décembre 2021, au quartier Bordo dans la périphérie de la commune urbaine. Il s’agit d’une boutique multiservices (alimentation et Orange Money) qui a été dévalisée par des inconnus qui ont emporté des marchandises et de l’argent. Faya Roger Kamano est le propriétaire de la dite boutique :

« D’habitude je passe la nuit à la boutique, mais cette nuit j’étais très fatigué à cause des mouvements que j’avais effectués, donc je suis parti dormir à la maison. C’est le matin vers les 5h-6h que mon neveu qui est conducteur de taxi moto m’a appelé pour me dire qu’il y’a eu des dégâts dans ma boutique, automatiquement je suis venu et j’ai constaté des pertes. »

Au titre des pertes, une somme d’argent avoisinant les deux (2) millions de Francs guinéens et plusieurs articles d’alimentation sont à déplorer :

« Il y a eu beaucoup de dégâts, les petites monnaies de 1000FG et 2000FG qui était là pouvaient se chiffrer à plus d’1 million 500 milles GNF, parce que non seulement c’est une boutique mais je fais aussi les opérations d’Orange Money, donc cette somme a été emportée mais aussi des boissons et plusieurs autres articles ont été sortis de la boutique par ces voleurs. »

La victime Faya Roger Kamano est professeur de 6ème année à l’école primaire de Salamani au centre ville. Il invite les autorités à renforcer la sécurité dans la cité du Nabaya :

« J’appelle vraiment l’autorité à nous aider à sécuriser la ville de Kankan surtout le quartier Bordo puisqu’ici nous sommes tout le temps confrontés à des dangers. »

Cheick Fatoumata depuis Kankan, pour Actuguinée.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus