Nzérékoré: 12 coiffeuses se font toutes violées à cause d’une carte mémoire de Téléphone

http://Actuguinee.org / L’acte s’est produit à Gouécké une sous-préfecture de Nzérékoré en Guinée forestière. Très surréaliste, 12 coiffeuses d’un même atelier, se sont fait violées à cause d’une mémoire SD par Salomon HABA le principal accusé. Selon nos informations, Salomon est un féticheur de la localité. C’est par la complicité d’un de ses petits qu’il est entré en contact avec ces filles qui cherchaient à savoir qui d’entre elles a pris la carte mémoire qu’elles ont perdu dans leur atelier. Le jeune complice les a conduits chez Salomon le féticheur dans la soirée du jeudi 25 novembre 2021, où elles ont toutes été violées par trois hommes à tour de rôle nous a confié un proche d’une des victimes.

Selon ce témoin, Salomon envoûterait ces victimes avant de passer à son salle besogne.

<<L’une des filles avait perdu une mémoire dans leur lieu de travail. Comme elle cherchait à savoir qui l’a pris, un jeune est venu les voir pour leur dire qu’il ya bien un féticheur qui pouvait les aider. C’est comme ça le bonhomme les a envoyé chez Salomon. Salomon a commencé son travail sur la maîtresse. Les autres filles attendaient au dehors. Il a déshabillé la maîtresse, après l’avoir violé, il lui a mis de côté. C’est comme ça il a appelé une à une toutes les 12 filles. Elles ont toutes obtempéré sous l’effet des gris-gris>>, confie un homme venu accompagner les filles à Nzérékoré.

Selon la même source, Salomon a été arrêté et conduit en prison avec un de ses complices, en attendant les enquêtes.

« Comme il n’était pas seul, il a été arrêté avec une personne. Pour le moment le troisième est en cavale. Les enquêtes continuent. Nous sommes venus rencontrer les responsables de l’action sociale avec les victimes », ajoute-t-il.

Jean Kouloubo KALIVOGUI, Correspondant régional en Guinée forestière pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus