Chambas envoyé spécial en Guinée : « La CEDEAO aurait pu trouver mieux.. » dixit Bah Oury,Président de l’UDRG

http://Actuguinee.org / À peine nommé il y a quelques heures, le Docteur Mohamed Ibn Chambas au poste d’envoyé spécial en Guinée par la CEDEAO, fait déjà des polémiques dans les couloirs en Guinée.

Connaisseur de la situation Guinéenne, le choix du diplomate ghanéen ne fait pas d’unanimité aussi dans la sphère politique guinéenne. Contacté par nôtre rédaction, Bah Oury n’a pas manqué a souligné que les dirigeants de la CEDEAO auraient pu trouver mieux. « Monsieur Chambas connaît la situation Guinéenne parce qu’il avait eu l’occasion d’en la présidence du groupe international de contact sur la Guinée lors de la transition 2009-2010. Avant cela , il avait eu l’occasion en tant que directeur exécutif de la CEDEAO de suivre les péripéties des bouleversements au début des années 2000 en république de Guinée.

Et par la suite aux Nations-Unies comme représentant spécial de l’ONU où il a eu à suivre toutes les péripéties que la Guinée a connu au cours des quatre dernières années sous le règne de Monsieur Alpha Condé » , a déclaré l’opposant guinéen.

Aux dires du leader politique, les guinéens sont déçus de l’attitude des organisations internationales face à la gestion des dernières crises de la Guinée.« Nous Guinéens, nous avons été relativement déçus de l’attitude des organisations internationales notamment de l’union africaine, de la CEDEAO et par conséquent des Nations unies qui, du fait du principe de subsidiarité sont obligés de suivre les décisions de la CEDEAO. À mon avis, je trouve qu’il fallait donner la possibilité à changer la donne parce que M. Chambas, du fait de l’immobilisme que la Guinée a connu , s’est retrouvé totalement blasé et n’a eu une quelconque entrée pour peser dans la balance.

Les acteurs politiques étant ce qu’ils sont, ça n’a pas été une situation enthousiaste pour qui que ce soit . Avec tout le respect que je dois à monsieur Chambas, on aurait pu penser à une autre personnalité pour redonner plus d’amplification, de détermination et de compréhension pour accompagner la transition guinéenne. De par ses fonctions antérieures, M. Ibn Chambas s’était retrouvé impliqué dans les hauts et les bas de la situation Guinéenne. Donc, pour accompagner la transition guinéenne, il aurait fallu une autre personnalité, qui a un regard plus lucide, neutre, et plus impartial pour agir en conformité avec des intérêts susceptibles de contribuer à la stabilité de l’Afrique de l’Ouest », ajoute-t-il

Gnakoi Koivogui 621671565

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus