Guinée : Inquiétude des citoyens de Kankan après l’arrêt prolongé des travaux d’adduction d’eau potable de la SEG

http://Actuguinee.org / C’est dans une ambiance festive pleine d’espoir que les habitants de la ville de Kankan ont assisté au démarrage des travaux de construction de trois forages à haut débit dont un au quartier Ex-Aviation, un au quartier Météo et un autre au quartier Sènkèfra avec pour seul but d’accroitre la capacité de production de la Société des Eaux de Guinée jugée dérisoire puisqu’elle est dépassée par le rythme démographique et d’urbanisation de la cité. Mais ce beau rêve vivement salué par tous ,semble avoir cédé au désespoir.

Depuis des mois ,les trois chantiers réalisés à 50%, selon la direction de la SEG sont à l’arrêt sans raison apparente. L’entreprise contractante a même fini par abandonner les lieux. D’où l’indignation et l’inquiétude de nombreux citoyens qui affirment ne plus savoir à quel saint se vouer. C’est le cas de dame Mariam Traoré habitante de Bordo ,un quartier en banlieue sud brillant par l’absence totale de robinets de la SEG :« Nous les femmes étions très contentes lorsque les autorités ont annoncé la construction de ces forages. Quelques temps après, la société chargée des travaux a abandonné tous les chantiers sans nous dire pourquoi. Nous sommes très déçues aujourd’hui. Chaque jour que Dieu fait, mes enfants et moi marchons sur une longue distance pour faire la queue durant des heures devant l’unique forage du secteur. Nous demandons de l’aide auprès des nouvelles autorités », dit-elle.

Même constat de désenchantement à Kankan-Coura ,un quartier qui n’a jamais connu la desserte en eau de robinet ainsi qu’une bonne partie des quartiers Missira , Sènkèfra , Ex-aviation ,Dalako et Madina.

Ce nouveau projet d’une capacité totale estimée à 120 m3 d’eau par heure ,vise à élargir le réseau d’adduction d’eau potable de l’entreprise publique ‘’SEG’’ histoire de desservir bon nombre de secteurs et quartiers jusque-là privés d’eau potable parce que situés en haute altitude ou nouvellement crées, le tout face à la faiblesse du dispositif technique de la Société des Eaux de Guinée.

Avec une capacité totale de 275 m3 d’eau /heure, malgré de récentes innovations sur son traditionnel site de pompage sur le fleuve Milo, celle-ci ne couvre que 59% de la ville avec un système de rotation d’un jour sur deux.

Officiellement, les causes du blocage des travaux d’extension du réseau hydraulique restent inconnues pour le moment mais nombre d’observateurs estiment qu’elles seraient liées au gel du compte bancaire de la SEG où le budget alloué auxdits chantiers serait logé.

A la direction de la SEG ,à la mairie tout comme dans les quartiers ,différents intervenants ont sollicité l’appui du Président Mamadi Doumbouya afin de soulager les nombreuses populations qui demeurent encore sans eau de robinet ,ce à quelques microns seulement du début de la saison sèche.

De Kankan, Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus