Violences policières à Conakry : le pardon du CNRD aux victimes de l’Axe Bambeto- Cosa..

Encore un grand pas franchi pour aller vers la réconciliation en Guinée. Pour la troisième fois, le Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD), a dépêché une forte délégation pour aller demander pardon aux femmes des nombreuses victimes des répressions sur la route Le Principe.

Accompagnée des responsables des quatre coordinations régionales de sages du pays, la délégation du CNRD a mis le cap sur la mosquée turque de Bambéto, dans la Commune de Ratoma.

Tenant sur ses genoux des jeunes devenus infirmes suite à ces répression, le représentant du chef de l’État (Mamady DOUMBOUYA) a reconnu les bavures des forces de l’ordre et de sécurité. « Nos mamans ont perdu leurs maris, leurs fils, dans ces manifestations », a déclaré Mohamed Lion BANGOURA qui a ajouté qu’il faut la justice pour un réel pardon. « Mais il n’y a pas de pardon sans justice. Ceux qui sont morts ne le souhaitaient pas. Et, c’était les futurs cadres, présidents de ce pays. Au nom du chef de l’État, au nom de tout le peuple de Guinée, nous vous demandons pardon parce qu’il y aura la justice », a-t-il indiqué ajoutant qu’il ira jusqu’à l’arrière pays où les populations ont été violentées lors de manifestations sous l’ancien régime.

Joseph KADOUNO

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus