Une méga-découverte pétrolière en Côte-D’ivoire : L’opérateur avec 90 % de parts et 10% pour l’entreprise publique Petroci (Ambiance)

http://Actuguinee.org / En ce qui concerne l’exploration pour trouver un gisement, la recherche scientifique est l’étape la plus décisive. C’est sur la base des résultats des travaux des chercheurs des universités que des prévisions sont faites sur la présence ou non de gisement de telle ou telle ressource.

Les blocs d’exploration attribués à des entreprises mentionnent les travaux de recherche soupçonnant les traces de filon d’un minerai ou d’une réserve de pétrole.

Etudiant en Maîtrise des sciences et techniques, option géologie, déjà en 2002, nos enseignants et surtout le Prof. Digbéhi Bruno nous disaient qu’à l’orée 2020, la Côte d’Ivoire atteindrait le niveau des grands pays avec des importantes réserves de pétrole et de gaz naturels.

Donner 90% des parts d’exploitation à une entreprise sous prétexte qu’elle a trouvé un gisement est une belle arnaque. Car cette entreprise n’est pas venue trouver un terrain vierge en début d’exploration. Les blocs d’exploration lui ont été accordés sur la base de l’intérêt suite aux informations disponibles grâce aux éminents chercheurs de nos universités.

Quelle sera leur part dans ce « gâteau » si l’exploitateur va toucher à lui seul 90% ? Si au moins les fruits de recherche pouvaient aider à mieux équiper les laboratoires scientifiques qui travaillent dans des conditions difficiles. La négociation n’est donc pas équilibrée avec cette part de commission 10% pour l’Etat de Côte d’Ivoire.

Hermann Aboa in Afriksoir.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus