Baccalauréat : « ce n’est pas la fin de la correction qui est synonyme de publication des résultats (Porte-parole MENA)

http://Actuguinee.org/ Le porte-parole du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA) fait taire les rumeurs sur la publication des résultats des examens, après la correction des copies. Dans une sortie médiatique, Mohamed Ansa DIAWARA a donc expliqué les différents procédés avant la publication de ces résultats. Selon lui, plusieurs phases sont à respecter avant d’en arriver là.

« Il faut noter à ce niveau que ce n’est pas la fin de la correction qui est synonyme (de publication) des résultats. Nous avons fait une première phase qui est la plus longue. C’est la phase des préparatifs des examens. Après cette phase, c’est la deuxième, donc la passion des épreuves. Après la passation des épreuves, vient la phase de correction et de centralisation. et la quatrième phase, toutes les notes doivent être saisies dans l’ordinateur. Donc après la saisie des notes, il y a ce qu’on appelle contrôle. Il faut contrôler entre ce qui est saisi et ce qui est sur papier. Est-ce qu’il y a conformité ? À l’heure qu’il fait, nous sommes à cette phase. Et après cette phase, les résultats, c’est le jury qui délibère. Donc ça va être la cinquième phase. Le délibéré – c’est mettre le trait entre les moyennants et les non moyennants. C’est cette délibération qui est envoyé à Monsieur le ministre. M. le ministre ne délibère pas tout de suite. Il envoie au gouvernement. En la personne du premier ministre, Chef du gouvernement, prend ces résultats et envoie à qui de droit qui est monsieur le Président de la République. Le président retourne au ministre de tutelle pour dire que oui, il est ok. C’est en ce moment [que] le professeur Alpha Amadou Bano BARRY, peut faire une communication officielle. Donc les résultats ne sortent pas comme ça », a-t-il expliqué.

Joseph KADOUNO

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus