Apparition du virus Marburg à Tèmèssadou (Gueckedou ) : « Treize contacts enregistrés, la femme de la victime en fuite » Envoyé spécial

http://Actuguinee.org / L’Agence Nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) a  déclaré dans la soirée d’hier une épidémie de maladie à virus Marburg dans la communauté rurale de Tèmèssadou N’bôkeh) dans la préfecture de Gueckedou, après la mort d’une victime ait été confirmée par un  laboratoire de dakar . C’est la première fois que la maladie est signalée dans le pays depuis la fin d’une épidémie à virus ébola.

Les premières investigations ont révélé ont signalé que 13 contacts ont été enregistré, tandis que d’autres sont en fuite dans la nature.

Tèmèssadou

Dans la communauté rurale de  Tèmèssadou N’bôkeh où votre quotidien en ligne Actuguinee.org a dépêché une équipe sur place.

De notre correspondant

Chef de poste ,Sandouno

A Tèmèssadou c’est la méfiance et la panique totale suite  aux différentes interprétations données sur la mort d’un patient dans la cité.Pour d’aucuns, la victime n’est pas mort d’une autre maladie, il souffrait d’une dépression mentale depuis quelques temps. Cependant le chef de poste dit avoir remarqué quelques signes de saignement sur la victime. Sur l’origine ,le chef de poste que nous avions interviewé dit tout le contraire de ce que disent les citoyens du village. <<Quand j’ai demandé, les parents m’ont dit que cela fait pratiquement 6 mois que qu’il suit un traitement suite à une dépression mentale. C’est le dimanche le 1er août qu’il a commencé à avoir le corps chaud, il ne dormait pas, l’ état dans lequel je l’ai vu, m’a fait douter. Donc j’ai pris des dispositions en même temps. Je me suis protégé. J’ai fais le test TDR qui s’était révélé positif. Mais il avait des lèvres entièrement rouges. Et là , les parents ont dit qu’il cognait sa tête contre le mur à un moment donné de sa maladie. Donc, Je ne sais pas si ce sont ces blessures qui ont fait couler du sang ou si c’est autre chose, je suis resté sur ma faim sur cette question d’écoulement du sang sur ses lèvres.

Le soir vers 21h, lorsque j’ai entendu des cris et c’était réellement compliqué pour nous de laisser enterrer ce corps sans un examen approfondi suite aux signes présentés sur le malade.

On a procédé à un prélèvement sanguin et les résultats se sont révélés positifs à la fièvre hémorragique Marburg dans la cité de tèmèssadou.

Pour l’heure, les contacts sont au nombre de 13 dont certains ont pris la fuite notamment sa femme suite aux résultats parvenus du laboratoire de Dakar. » Nous a expliqué l’infirmier Felix Sandouno chef de poste.

Jean Kouloubo KALIVOGUI de retour de Tèmèssadou pour Actuguinee.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus