Le Président Alpha Condé et son administration : « Il faut qu’il décentralise et qu’il sanctionne … » Dr Ousmane KABA

http://Actuguinee.org / Invité dans l’émission ‘’On Air Politique” chez nos confrères de DJOMA TV ce jeudi 05 août, le président du parti PADES, s’est exprimé, à bâtons rompus, sur la situation sociopolitique, économique et sanitaire difficile que traverse  le pays .

L’opposant guinéen a dénoncé une gouvernance ‘’centralisée” du Président Alpha Condé à cause de la corruption et l’impunité qui gangrènent l’appareil administratif :

« Je constate qu’il [ Pr Alpha Condé ndlr ] a envie de bien faire mais malheureusement il ne fait pas bien. Il a envie de bien faire parce qu’en tant que Président de la République, il a envie que la Guinée avance très vite. Il a envie qu’on rattrape tous les pays en un temps record. Mais quand je vois tout ce qui se passe, cette envie se transforme en centralisation. Malheureusement, c’est au dessus de la force d’un seul homme de tout gérer, de tout décider dans un pays. C’est pas possible. Il faut décentraliser et sanctionner. Il a envie de bien faire, son administration est gangrenée malheureusement par la corruption et il n’y a pas de sanction pour les fautifs. Voila donc moi ,je regarde tout ça, je me dis que vraiment, il a envie de bien faire mais je ne crois pas que ça puisse marcher », a  fait remarquer le Dr Ousmane Kaba.

Même constat de cet économiste au niveau des dépenses publiques marquée, toujours selon lui ,par une évasion fiscale : « L’un des gros problèmes qu’on a dans ce pays, non seulement parce qu’on ne collecte pas tout, parce qu’il y a l’évasion fiscale, il y a la corruption d’accord mais le peu qu’on dépense aussi est dépensé n’importe comment. Juste un petit exemple pour que tout le monde comprenne : le secteur routier. Le Gouvernement a dépensé près de trois milliards de dollars dans ce secteur, juste pendant la période du Pr Alpha Condé. Près de trois milliards, ça fait normalement trois mille kilomètres de goudron bien fait, de bonne route. Mais si vous regardez la réalité, on n’arrive même pas à quitter Conakry pour Kindia », regrette-t-il.

A propos de la reprise des manifestations politiques annoncée par les partis membres de l’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique (ANAD) une branche de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo, le Dr Ousmane Kaba affirme ne pas être partie prenante et de n’avoir jamais en discuté [ avec les initiateurs desdites manifestations ndlr].

Et face à la propagation de la covid-19 et certains de ses variants en Guinée, il a tout d’abord assuré avoir personnellement pris ses deux doses de vaccins avant d’inviter ses concitoyens à lui emboîter le pas. Le Dr Ousmane Kaba a également recommandé une accentuation de la communication « dans tous les sens et sur tous les segments de la population guinéenne » histoire de couper la chaine de contamination.

Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus