Dr Ousmane Kaba sur les examens nationaux reste prudent : « Je crois qu’il y a eu un effort de transparence mais……»

http://Actuguinee.org / Les lampions se sont éteints sur les examens nationaux session 2021 sur l’ensemble du territoire national. Selon les statistiques, du 22 juillet à ce lundi 02 août, 496.395 candidats ont pris part à ces évaluations dont le niveau baccalauréat unique a été cogéré par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) et celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS).

Toilettage ‘’sérieux” de la liste des candidats et l’utilisation de détecteurs de métaux dans les salles d’examen sont entre autres mesures instaurées cette année. D’ores et déjà, le docteur Ousmane Kaba tire son chapeau aux acteurs du système éducatif dans leur lutte contre la fraude dans les différents centres d’examen :« Je crois qu’il y a eu un effort de transparence pour que les élèves ne copient pas dans les salles d’examen. C’est un effort que je salue ».

Ce qui ne veut pas dire non plus, que le patron de l’université privée Kofi Annan donne carte blanche au reste du processus en cours : « mais, on va attendre la fin notamment des corrections et la proclamation des résultats, pour se prononcer définitivement », a lancé le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) joint ce lundi, 02 août par l’antenne régionale d’Actuguinee.org

De Kankan, Mamadi CISSE correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus