Guinée – Baccalauréat 2021 : que risquent les auteurs de fraudes, élèves et surveillants ? (Loi)

http://Actuguinee.org / Au premier jour du lancement du Baccalauréat unique 2021 en Guinée, des cas de fraudes massives ont été enregistrés à plusieurs endroits. Des fraudes liées notamment à l’utilisation des téléphones portables par des candidats, ce que le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation a formellement proscrit en mettant en place une batterie de mesures anti-fraude.

Visiblement, les multiples dispositions prises par les autorités éducatives guinéennes n’ont pas pu empêcher les anciennes pratiques lors des examens. Il s’agit des cas de fraude. Malgré les menaces, certains (candidats et surveillants) se sont lancés à ces pratiques. “(…) Nous avons donc pris l’identité de ces candidats. Ils ont été systématiquement d’abord renvoyés des centres. Les surveillants qui avaient la responsabilité de ces différents centres et de ces différentes salles d’examen ont également été renvoyés”, a indiqué le responsable chargé de la communication du ministère de l’Éducation, Mamady Sidiki CAMARA, à FIM FM en prenant pour exemple, un des centres d’examens où les cas de fraudes se sont particulièrement manifestés. “C’est par exemple le cas de Dubréka, où notre attention a été la plus retenue. (…)”, a-t-il laissé entendre.

À en croire M. CAMARA, il va y avoir des représailles. “Ensuite, nous avons promis et nous allons le faire. Nous allons constituer les dossiers, les candidats intéressés par ces différentes situations et les surveillants qui avaient charges de les surveiller, nous allons constituer ces dossiers et en fonction de la taille de la faute commise, nous pourrons engager soit des sanctions disciplinaires, ou [soit] des poursuites judiciaires”, a-t-il confirmé.

Que dit la loi ?

L’une des interrogations suscitées par ces sanctions et ou poursuites annoncées contre les auteurs de fraudes à des examens, c’est la conformité avec les lois et règlements du pays. La réponse du Chargé de Communication a été sans équivoque. “Nous avons des règlements généraux des examens nationaux. (…) Quand un candidat est pris en flagrant délit de fraude, il ne peut être admis pour le reste des sujets [épreuves]. Et, quand le surveillant fait montre de légèreté, ou de complicité avec les candidats dans l’intention de favoriser la fraude dans un centre d’examen, les textes nous recommandent de renvoyer ce surveillant ou ce délégué…”, a déclaré M. CAMARA qui malgré  tout reconnait qu’il y a eu échec dans le choix de certains surveillants qui se sont rendus coupables de complicité dans la fraude. “Oui, c’est un travail délicat”, a-t-il confirmé avant d’ajouter : “Il n’est pas facile de lire sur le front d’un surveillant [s’il est intègre ou pas]”.

Pour le porte-voix du MENA donc, il faut une implication des “responsables d’écoles” dans le choix des surveillants en tenant compte de leur probité morale. ” c’est de demander à nos structures de base notamment nos responsables d’écoles – pour leur dire en tenant compte de la moralité qui caractérise vos enseignants, choisissez-nous les meilleurs”.

Il est à noter que les articles 174 et 175 punissent la fraude et la complicité de fraude. “Toute fraude commise dans les examens ou concours publics ayant pour objet l’entrée dans une Administration publique, l’acquisition d’un diplôme délivré par l’Etat, ou l’obtention du permis de conduire constitue un délit”. (Article 174 du code pénal).

“Quiconque se sera rendu coupable d’un tel délit notamment en délivrant à un tiers ou en communiquant sciemment avant l’examen ou le concours, à quelqu’une des parties intéressées le texte ou le sujet de l’épreuve, ou bien en faisant usage de fausse pièce, telles que diplômes, certificats, extrait de naissance ou autres, ou bien en substituant une tierce personne au véritable candidat, sera condamné à un emprisonnement de 1 mois à 3 ans et à une amende de 50.000 à 2.500.000 francs guinéens, ou de l’une de ces deux peines seulement”. (Article 175 du code pénal).

Joseph KADOUNO

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus