Indépendance de la justice, le juge Alphonse Charles wright déclare « c’est à nous les juges de résister face à la corruption»

http://Actuguinee.org / Invité de l’émission Mirador chez nos confrères de Fim Médias, le juge Alphonse Charles whright récemment promu président par intérim au tribunal  de Dubréka a invité les juges à la résistance face à la corruption qui gangrène l’environnement de la justice.

 << La perception de l’opinion sur la justice est une perception qui varie, souvent ce qu’on apprend de la justice et ce qu’on a subit de la justice. Ce qu’on apprend de la justice ce sont ses informations de certaines personnes souvent qui ne la maîtrise pas, qui expliquent très mal son fonctionnement et l’échos devient défavorable vis à vis de l’institution. Lorsque vous voulez juger une institution, on la juge à travers ces hommes >>, a t-il lancé, pour lui, face à la corruption c’est aux juges de résister, << Il n’ya pas de corrompu sans corrupteur, mais c’est à nous les juges de résister. Le principe du respect de la déontologie est un principe qui ne doit pas être dérogé en toute circonstance >>.

Répondant a une autre question sur la non application de ses décisions de justice, le juge Alphonse Charles whright se dédouane, << la justice est une institution qui est  comme une chaîne pénale, quand vous décidez en tant que juge répressif, le reste de la décision doit suivre selon d’autres organes qui ont l’obligation à ce que ses décisions soit prises. Ce que la loi di, les décisions s’imposent même aux juges à plus forte raison les autorités, donc les décisions de justice ce sont des décisions qui sont rendues au nom du peuple de Guinée et qui sont exécutoires sur toutes l’étendue du territoire nationale, cela reviendrait à des magistrats qui ont l’obligation de l’appliquer, moi en tant que juge ma responsabilité c’est de dire où se trouve le droit et la loi puis me prononcer le reste ne me revient pas >>.

Ismaël Diallo pour actuguinee.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus