Grève de la FESATEL : entre dialogue et menace

http://Actuguinee.org / Ça sent le bras de fer entre la Fédération syndicale autonome des Télécommunications (FESATEL) et l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT). L’ARPT a publié un document qui met en garde la FESATEL pendant que cette dernière prévoit d’aller en grève le lundi 12 juillet prochain.

Alors que la Fédération syndicale autonome des Télécommunications (FESATEL) projette une grève lundi prochain, l’Autorité de Régulation des Postes de Télécommunications (ARPT) vient de brandir sa menace. L’ARPT reconnaît le droit de grève mais à la FESATEL mais lui signifie qu’elle doit respecter ses engagements vis-à-vis de l’État. « (…), nous réitérons notre mise en garde en vous demandant de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la continuité et la qualité des services fournis aux utilisateurs finaux et ce, conformément à vos obligations contenus dans votre cahier de charges et convention de Concession auxquelles vous avez librement souscrit auprès de l’État et du Régulateur. Tout manquement à vos obligations durant cette période de grève de vos employés conduirait à des sanctions conformément aux textes législatifs et règlements en vigueur en République de Guinée et pourrait aller jusqu’au retrait pure et simple de votre licence », menace le Directeur général dans ce document d’une page dont nous détenons copie.

Parmi les revendications de la FESATEL, il y a la sur taxation dont les sociétés de téléphonie sont victimes. Sur la question, la note du de Monsieur Yacouba CISSÉ est clair : « S’agissant de la redevance sur le trafic intra-réseau « ON-NET », elle demeure applicable et ne devrait se retrouver au centre d’aucune polémique ».

En réponse à cette menace, le Secrétaire général de la FESATEL (Abdoulaye BARRY) a déclaré que ceci ne va pas rien changer dans la logique de leur grève. Pour lui, le souci de sécurisation de la grève ne causera pas problème parce que leur stratégie, « …, c’est de rester à la maison », a-t-il indiqué à Guineenews qui dit l’avoir interrogé au téléphone. « S’ils ont compris qu’il n’y aura pas de perturbation, ils savent certainement comment faire pour assurer le réseau. De toutes les façons, nous allons rester chez nous pour observer la grève », a-t-il insisté.

Appel au dialogue

Au même moment, nous apprenons de ce site d’information que l’Inspecteur général du Travail a invité la FESATEL au dialogue. Mais, « cela n’a aucune incidence sur » leur mouvement de grève dont tout serait déjà cuisiné pour passer à l’action.

Être en grève et ne pas manquer à « ses obligations », la FESATEL devra nous montrer comment s’y prendre !

À suivre !

Joseph KADOUNO 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus