Dr Awada Dg de l’hôpital Ignace Deen à propos des toilettes publiques très sales : « Est-ce que je peux être garçon de salle partout ?»

Les toilettes publiques de certains hôpitaux guinéens se trouvent dans une condition inacceptable. C’est le cas de celles du service Dermatologie de l’hôpital Ignace Deen dont les images font la Une des réseaux sociaux depuis plus de 24h.

Invité de l’émission Mirador de la Radio Fim FM,le directeur général de cette structure sanitaire n’a pas manqué reconnaître que ces images viennent de là et qu’il a suspendue la surveillante du service pour le non respect des consignes qui lui sont données.

Ces images des  toilettes publiques de l’hôpital national Ignace Deen sont une vive indignation aussi de l’opinion. Plusieurs professionnels de la santé affirment que le manque d’entretien régulier de ces toilettes dont le service reçoit au moins cinq cents patients pourrait être une véritable problématique de santé publique pour les malades et ceux qui les fréquentent.

Le Directeur Général a expliqué que les mesures sont prises pour rendre propre cet hôpital. Mais ,il existe toujours des cas d’imprévus.“C’est tout simplement une serviette jetée par un des garçons dans le pot qui a occasionné ça et ils ont laissé comme ça sans rien faire.” a déclaré Dr Awada.

Pour avoir laissé les toilettes publiques sans entretien, le DG de l’hôpital national Ignace Deen a aussitôt sanctionné la surveillante.

Pour Dr Awada,il est impossible de tolerer la surveillante dans ces conditions après avoir reçu des avertissements. C’est pourquoi cette troisième fois nous l’avons suspendu.”a souligné Dr Awada.

Depuis la publication de ces images certains estiment que le DG de l’hôpital national Ignace Deen ne fait pas assez dans l’entretien de ce centre universitaire hospitalier qui reçoit des centaines de patient par jour. Il dit avoir pris toute les mesures pour offrir un cadre idéal d’accueil des malades mais le hic est que le nombre de visiteurs est au dessus des prévisions ce qui fait que les toilettes publiques sont utilisées sans limite.“ Chaque deux semaines on est obligé de vidanger les toilettes.”

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus