L’épouse du détenu Abdoulaye Bah de l’UFDG revient avec force « nous ne demanderons pardon à personne»

http://Actuguinee.org / Cela fait pratiquement 9 mois que des principaux lieutenants du principal opposant à Alpha Condé sont en détention à la maison centrale de Conakry sans aucun procès en cours.

Invitée de l’émission  »le grand virage » chez nos confrères de FIM FM, Madame Bah kadiatou épouse de l’autre détenu nommé, Abdoulaye bah l’un réclame un procès et exclue toute excuse ou pardon à l’endroit de qui que ce soit pour obtenir la libération de son cher époux. Cependant elle se dit inquiète de l’état de santé de son mari  qui se dégrade de jour au jour.

Madame Bah Kadiatou n’est pas prête à demander pardon au chef de l’État comme l’a fait ceux qui ont été graciés, elle attaque plutôt la justice et en particulier Monsieur Sidy Souleymane N’diaye procureur de Dixinn , << Nous voulons un procès équitable et impartial, il faut que la justice guinéenne puisse nous prouvées que ces personnes ont commis des délits, et ça je le dis à monsieur Sidy  Souleymane N’diaye, de nous montrer ce qu’ils ont fait et cela passe par un procès, ils ont hâtes de se défendre >>, a t-elle lancée.

Pour elle, si le procès de ses détenus retarde c’est parce-que la justice n’a pas de preuve, << Ils sont en prison c’est à cause de leurs capacités de mobilisation, aujourd’hui Abdoulaye bah a réussi à rassembler tout kindia autour de l’UFDG, Cellou Baldé à Labé, et Chérif Bah à Boké, donc le RPG n’est pas content à cause de ça, comme ils ont le pouvoir il faut les mettre en prison. Nous leurs disons que nous sommes là et cela ne va pas changer et on compte se défendre. Ceux dont le président a graciés tant mieux pour eux, nous; on ne demandera pardon à personne parce qu’on a rien fait de mal, nos maris ne vont se pilier devant personne >>, déclare Mme Bah Kadiatou épouse de Abdoulaye bah ancien président de la délégation spéciale de l’UFDG à Kindia.

Ismaël Diallo pour actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus