Éducation : voici le tableau des infrastructures scolaires pour le Pré-Universitaire en Guinée ( Conseil des ministres)

http://Actuguinee.org / L’école guinéenne souffre de nombreux défis. Les autorités éducatives en sont conscientes. Lors du Conseil des ministres de ce jeudi 08 juillet 2021, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA) a fait un exposé non exhaustif de la situation des infrastructures en Guinée. Une manière pour lui d’interpeller l’État guinéen pour agir en faveur de l’éducation primaire et secondaire.

Dans le compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi, un passage a retenu notre attention. Il s’agit de celui focalisé sur les infrastructures scolaires disponibles pour l’école primaire et le secondaire en Guinée.

Pour asseoir les arguments du ministre du MENA, le porte-parole du gouvernement a d’abord présenté les statistiques en termes d’effectifs des élèves : « Le Ministre a informé que les effectifs des élèves des écoles primaires ont connu une augmentation régulière entre 2006 et 2008 en passant d’Un Million Deux Cent Cinquante Milles enfants à plus de Deux Millions, avec le poids de l’école publique en régression sur la période, passant de 76% à 68% », a relaté Amara SOMPARE.

Le porte-parole du gouvernement a ensuite donné les statistiques présentées par Bano BARRY (le ministre de l’Éducation nationale). « Le Ministre a également indiqué que sur la foi des statistiques remontées par les structures déconcentrées (DCE et DPE) et le service des Infrastructures Scolaires du MENA, la Guinée compte en 2021 : 8114 écoles primaires publiques dont 36% sont à cycle complet c’est-à-dire qui ont 6 classes et plus (principalement dans les grandes agglomérations) et 64% sont à cycle incomplet (particulièrement en milieu rural) et 14% d’écoles en hangars ou en construction précaire ; 740 établissements du secondaire dont 569 collèges, 85 lycées et 78 collège-lycées ; dans cet effectif 24 établissements sont en cycle incomplet et 14 en hangar ou en construction précaire ».

On devrait s’attendre à des mesures fortes dans le secteur de l’Éducation guinéenne, notamment au Pré-universitaire.

Joseph KADOUNO

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus